Hülkenberg ne veut pas d'un rôle de réserviste en F1

Nico Hülkenberg travaille activement sur un retour en F1, qu'il conditionne à un poste de titulaire en 2021.

Hülkenberg ne veut pas d'un rôle de réserviste en F1

Sans volant pour la saison 2020 après n'avoir pas été conservé par Renault, Nico Hülkenberg a fait un retour quasi inespéré en Grand Prix au début du mois. Appelé en urgence par Racing Point, il a remplacé Sergio Pérez lors des deux week-ends de Silverstone car le pilote mexicain était positif au COVID-19. Privé de départ lors de la première course suite à un problème technique, il a brillé quelques jours plus tard en signant le troisième temps des qualifications avant de boucler l'épreuve au septième rang.

Lire aussi :

Avant ce remplacement inattendu, Hülkenberg travaillait déjà sur un éventuel retour en F1 pour 2021. Cette pige lui permet désormais de disposer d'arguments supplémentaires et solides dans sa quête d'un baquet, mais ses intentions sont claires : l'Allemand veut courir et n'est pas intéressé par un poste de réserviste.

"Personnellement, je ne m'imagine pas dans un rôle de pilote de réserve", a-t-il prévenu dimanche soir au micro de la chaîne allemande Sport1. "Je suis dans un baquet de course depuis dix ans, alors accepter de prendre du recul sans grande chance de revenir n'a pas beaucoup de sens pour moi. Ce n'est pas la voie que je veux suivre."

Dans le contexte du marché des transferts actuel, les deux opportunités les plus crédibles pour un retour comme titulaire se situeraient l'an prochain chez Alfa Romeo ou Haas. Dans l'immédiat, Hülkenberg assure que rien ne s'est accéléré dans les discussions malgré son retour réussi à la compétition.

"Je discute avec beaucoup de monde depuis le début de l'année", a-t-il rappelé. "Silverstone n'a pas changé ça. Le processus se poursuit continuellement en coulisses. Pendant ce bref retour, franchement, il ne s'est rien passé. On se concentre sur le travail. Il est juste important d'être performant quand on a une chance. Préparer l'avenir intègre un processus plus large."

Parmi les nombreuses discussions auxquelles le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 fait allusion figurent des échanges avec Red Bull, qui ne se concrétiseront probablement pas. "Il nous a dit qu'il était disponible", a révélé à Motorsport-Total Helmut Marko, consultant de Red Bull. "Ça ne veut pas dire qu'il sera dans la voiture avec nous. Il a réalisé une grande performance [à Silverstone]. Mais si tout tous ceux qui font une excellente course venaient chez nous, nous aurions une équipe avec dix voitures. Si l'un d'eux fait une belle performance et que nous la saluons, ça ne veut pas dire qu'il va avoir un contrat chez nous."

Avec Christian Nimmervoll

partages
commentaires
La copie interdite ne change rien au modèle Racing Point

Article précédent

La copie interdite ne change rien au modèle Racing Point

Article suivant

Red Bull et Newey farouchement convaincus d'avoir le bon concept

Red Bull et Newey farouchement convaincus d'avoir le bon concept
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021