Formule 1 GP de Monaco

Jos Verstappen critique encore Red Bull : "Il faut que quelque chose se passe"

Jos Verstappen estime que Red Bull doit réagir rapidement pour faire face au retour de la concurrence dans les deux championnats après le Grand Prix de Monaco.

Helmut Marko, Consultant, Red Bull Racing, Jos Verstappen

Après une victoire décrochée dans l'adversité à Imola, Red Bull a connu un week-end particulièrement difficile à Monaco. Sixième sur la grille de départ, Max Verstappen a terminé au même rang en course, et l'écurie a ainsi quitté la Principauté avec seulement 8 points, laissant Charles Leclerc et Ferrari se rapprocher dans les deux championnats.

La tendance est donc à un resserrement des performances à l'avant du peloton mais il est encore trop tôt pour la confirmer, compte tenu des caractéristiques plus que jamais atypiques du tracé monégasque. Sur le Rocher, la RB20 a souffert, affichant un comportement rebondissant et se montrant peu à l'aise dans l'escalade des vibreurs. Ce sont donc les prochains rendez-vous qui éclaireront la situation, qui ne plaît toutefois pas vraiment à Jos Verstappen.

De retour dans le paddock après plusieurs Grands Prix d'absence, le père de Max Verstappen estime que Red Bull doit réagir au plus vite. Et le Néerlandais conserve une attitude très critique envers une structure qui a traversé l'affaire Horner puis l'annonce du départ d'Adrian Newey. Toujours aussi tranchant, il pointe du doigt l'attention détournée de certains sujets prioritaires selon lui.

"Il y aura certainement des Grands Prix où Red Bull fera à nouveau bonne figure, mais je suis très curieux de voir comment ils vont résoudre ça", lâche-t-il dans les colonnes du journal néerlandais De Telegraaf. "Il faut que quelque chose se passe chez Red Bull. Ils doivent trouver d'où viennent les problèmes."

"Il est clair que des écuries comme Ferrari et McLaren se rapprochent. Max a encore réussi à masquer cela, dans une certaine mesure, mais on peut voir la grosse différence qu'il y a maintenant avec son coéquipier Sergio Pérez. On dirait que la période où Red Bull avait une voiture dominatrice est révolue. Ils devraient peut-être à nouveau se concentrer un peu plus sur la course et sur la communication entre eux que sur d'autres choses..."

Si Max Verstappen a sauvé quelques points et conserve 31 longueurs d'avance sur Charles Leclerc au championnat, le zéro pointé de Sergio Pérez, désormais cinquième, a permis à Ferrari de reprendre 32 points d'un coup au championnat constructeurs, où l'écart n'est désormais plus que de 24 unités.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pirelli va tester un nouveau pneu pluie avec Ferrari
Article suivant Les notes des pilotes au Grand Prix de Monaco F1 2024

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France