Magnussen optimiste pour les dépassements en 2019

partages
commentaires
Magnussen optimiste pour les dépassements en 2019
Par :
27 févr. 2019 à 11:15

Les dépassements seront-ils plus faciles en Formule 1 en 2019 ? C'est ce que semble indiquer l'expérience vécue par Kevin Magnussen ce mardi à Barcelone.

La réglementation technique a évolué pour la saison 2019 de Formule 1 afin qu'il soit plus facile pour les monoplaces de se suivre de près, notamment dans les virages rapides. L'aérodynamique des bolides a ainsi été simplifiée, notamment au niveau de l'aileron avant.

Lire aussi :

Malgré un certain scepticisme ambiant quant au véritable impact de ces nouvelles règles, le verdict de Kevin Magnussen est justement positif, puisque le pilote Haas est aisément parvenu à se défaire d'un concurrent qui le devançait en piste, ce mardi à Barcelone.

"J'ai suivi une voiture aujourd'hui, et vous savez, la sensation est vraiment bien meilleure que l'an dernier", juge Magnussen. "Quand la voiture n'était qu'en soufflerie, avant qu'elle ne prenne la piste, il y avait énormément de gens – même ici – qui disaient qu'il n'y aurait aucun changement."

"Mais en suivant une voiture aujourd'hui, j'en ai senti un grand. Ça paraissait complètement différent. J'arrivais à suivre. J'étais bien plus rapide que le gars que je suivais, et je l'ai doublé. Je l'ai passé dès le tour où je l'ai rattrapé", poursuit-il, avant d'ajouter qu'il a plutôt suivi l'autre voiture pendant un tour et demi. "Et je devais être environ deux secondes plus rapide, auquel cas je l'aurais aussi dépassé l'an dernier, je pense. Mais la sensation derrière l'autre voiture était différente. Bien meilleure."

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19

La perte d'appui aéro derrière une autre monoplace semble donc être moindre, ce qui mène à un comportement moins imprévisible. Magnussen reste toutefois prudent plutôt que de tirer des conclusions définitives.

"La voiture paraît juste plus constante et stable derrière une autre voiture", indique Magnussen. "Donc j'ai hâte de voir si c'est pareil sur d'autres circuits. Il y a toujours plusieurs facteurs que l'on risque d'omettre, donc cela pourrait s'avérer différent sur un autre circuit, mais les premiers signes sont bons dans ce domaine, je dirais." Et le Danois s'esclaffe : "Peut-être que c'est trop ! Et maintenant que nous avons ce plus gros aileron arrière, c'est trop facile de dépasser et il n'y aura plus de batailles !"

À noter que le problème de baquet qui a handicapé Magnussen la semaine dernière est partiellement résolu. "C'est bien mieux", confirme l'intéressé. "Ce n'est toujours pas parfait, mais nous aurons l'autre appuie-tête pour la course. Nous avons changé le baquet et ça a grandement amélioré la situation. Mais j'ai encore besoin d'un peu plus de confort pour la course, je pense."

Propos recueillis par Oleg Karpov

Article suivant
Alonso pilotera la F1 de McLaren cette année

Article précédent

Alonso pilotera la F1 de McLaren cette année

Article suivant

Barcelone, J6 - Vettel dans le mur, Sainz meilleur chrono

Barcelone, J6 - Vettel dans le mur, Sainz meilleur chrono
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone II
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu