Magnussen explique son problème de baquet

partages
commentaires
Magnussen explique son problème de baquet
Par :
19 févr. 2019 à 19:20

Kevin Magnussen explique le problème de baquet qui l'a contraint à céder le volant de la Haas VF-19 à Pietro Fittipaldi ce mardi.

Sur le circuit de Barcelone, Kevin Magnussen a parcouru 59 tours de piste avec le troisième chrono du jour à la clé, mais a été contraint de jeter l'éponge peu après 16h en raison d'une position de conduite loin d'être idéale.

Lire aussi :

"J'étais assis avec la tête qui pointait vers l'avant, donc j'avais du mal à voir", commente le Danois. "L'appuie-tête était trop en avant. De plus, quand on est assis comme ça et qu'on freine, ce n'est pas facile. Je ne pouvais plus conduire comme ça. C'est quelque chose que nous devons résoudre. Bien sûr, c'est facile à résoudre, mais nous n'avons simplement pas les pièces, nous n'avons pas d'autre appuie-tête, donc nous devons résoudre ça."

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19
Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Romain Grosjean, Haas F1 Team

Magnussen et Haas ont donc joué la sécurité suite à ce problème qui, en réalité, trouve son origine en amont. "Quand nous avons fait le baquet, il ne s'est pas rendu compte que ça le poussait vers l'avant, donc le baquet est trop en arrière et l'appuie-tête trop en avant", explique Günther Steiner, directeur d'équipe. "On ne peut pas simplement le modifier, car ce serait dangereux. Il faut que nous fassions quelque chose ce soir, et jeudi, il sera de nouveau à l'aise dans la voiture."

"Cela devenait trop inconfortable à la fin. C'en est assez agaçant, et plus productif du tout. Ce qu'on essaie d'éviter, c'est que si on le fait trop longtemps, il risque d'avoir mal et de ne pas pouvoir piloter pendant deux jours. Donc il a dit qu'il préférait arrêter si ça ne nous dérangeait pas, et nous avons juste décidé de mettre Pietro [Fittipaldi] au volant pour la dernière heure afin qu'il puisse se préparer pour demain matin. Il a cru qu'on lui faisait une blague !"

La première journée de Magnussen au volant de la Haas VF-19 est tout de même positive, avec ce chrono de 1'19"206 réalisé en pneus C3. "À part ça, j'ai une très bonne sensation dans la voiture, et on dirait qu'elle se comporte bien, elle est constante et stable", énumère-t-il. "La direction dans laquelle nous devons aller et ce sur quoi nous devons travailler est relativement clair. Jusque-là, je suis très content."

"Il n'y a pas de gros problème ou de manque de constance. La voiture est agréable à piloter et prévisible. Tout ça, c'est positif quand on monte dans une nouvelle voiture, s'y sentir chez soi. Je suis sûr que ça pourrait être bien pire."

Propos recueillis par Adam Cooper et Oleg Karpov

Article suivant
Albon : "Ma prudence a provoqué mon tête-à-queue"

Article précédent

Albon : "Ma prudence a provoqué mon tête-à-queue"

Article suivant

Mercedes : "Le roulage intéressant" aura lieu en deuxième semaine

Mercedes : "Le roulage intéressant" aura lieu en deuxième semaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu