Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
2 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
9 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
30 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
37 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
51 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
58 jours

Williams choisit de faire partir Kubica des stands

partages
commentaires
Williams choisit de faire partir Kubica des stands
Par :
28 avr. 2019 à 08:53

Robert Kubica prendra le départ des stands en Azerbaïdjan, au lendemain de son accident survenu pendant la séance de qualifications.

Il n'y aura que 18 monoplaces sur la grille de départ du Grand Prix d'Azerbaïdjan cet après-midi. Suite à son crash en qualifications hier, Robert Kubica prendra finalement le départ depuis la voie des stands, tout comme Pierre Gasly.

Williams a pris cette décision pour pouvoir effectuer davantage de changements de réglages sur la monoplace du Polonais, en plus des réparations nécessaires, enfreignant ainsi la règle du Parc Fermé. 

Voir aussi :

Kubica était sorti de la piste au virage 8 en fin de Q1, heurtant de face les protections Tecpro. Il aurait dû se retrouver 19e sur la grille. Admettant qu'il aurait certainement dû prendre "plus de marge" dans sa manière d'attaquer, alors qu'il n'est toujours pas en confiance au volant de la FW42, il va désormais miser sur un Grand Prix à rebondissements pour espérer obtenir quelque chose en course. 

"Tout peut arriver. C'est l'un des Grands Prix où il faut être sûr de voir le drapeau à damier", rappelle-t-il. "Avec de nombreuses interventions de la voiture de sécurité et de nombreux accidents, il faut être là pour avoir un peu de chance. C'est vraiment un circuit sur lequel beaucoup de choses peuvent se passer, et nous l'avons malheureusement vu avec moi en qualifications."

L'autre Williams, celle de George Russell, s'élancera depuis la 17e position sur la grille, devant l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi, qui a écopé d'une pénalité de dix places suite à un changement de composant moteur.

Article suivant
Comment Mercedes a piégé Vettel et Ferrari en Q3

Article précédent

Comment Mercedes a piégé Vettel et Ferrari en Q3

Article suivant

Un arrêt attendu, mais Bakou reste Bakou...

Un arrêt attendu, mais Bakou reste Bakou...
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Pilotes Robert Kubica
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine