Kvyat : "Une bataille très satisfaisante" remportée contre Gasly

partages
commentaires
Kvyat :
Par :
17 mars 2019 à 12:00

Daniil Kvyat a fait un retour solide en F1, ce week-end, à l'occasion du Grand Prix d'Australie.

Bourreau des espoirs de points de Pierre Gasly pour le premier Grand Prix disputé par le Français avec Red Bull Racing, Daniil Kvyat avait lui aussi grandement besoin de faire ses preuves auprès du cercle autrichien, et plus généralement, du monde de la F1.

L'histoire de Daniil Kvyat est celle de la persévérance et de l'apprentissage à la dure des hauts et des bas associés à une carrière F1 au plus haut niveau, avec les opportunités et les désillusions qui l'accompagnent. Arrivé dans le junior team Toro Rosso pour ses débuts en F1, le Russe, qui n'avait pas spécialement brillé ni suscité de critiques pendant cette période, s'était retrouvé avec une occasion rarissime de disposer d'un volant de top team chez Red Bull Racing lorsque, début 2015, il s'était retrouvé catapulté dans le baquet d'un Sebastian Vettel ayant décidé de se débarrasser d'un encombrant Daniel Ricciardo et séduit par la perspective d'une aventure à long terme avec Ferrari.  

Lire aussi :

Ironiquement, c'est une décision similaire de Daniel Ricciardo, jugeant l'attention de Red Bull trop portée sur Max Verstappen, qui a ramené indirectement Kvyat dans le giron du groupe ; Pierre Gasly faisant à son tour les bénéfices d'une promotion interne de Toro Rosso vers Red Bull avant d'avoir peut-être atteint le niveau de préparation désiré habituellement par le taureau rouge pour faire monter ses jeunes pousses…à l'exception d'un certain Max Verstappen, qui avait chassé Kvyat vers la sortie après seulement quelques courses lors de la saison 2017 !

C'est donc après une année passée à se reconstruire dans l'ombre du rôle de pilote de simulateur de la Scuderia Ferrari que Daniil Kvyat a reçu l'opportunité de revenir rouler en week-end de Grand Prix, là où tout avait commencé, avec Toro Rosso.

Pour ce retour, le Russe s'est fait remarquer de manière positive, ralliant l'arrivée en dixième position, après avoir réalisé des préparatifs solides en essais privés à Barcelone, puis mis en place un premier week-end de course de manière efficace, à l'exception d'une séance de qualifications frustrante.

Duel en piste... et peut-être plus avec Gasly

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Parti depuis la quinzième position de la grille, Kvyat a attiré l'attention sur lui au moment où, notamment en raison d'une petite excursion hors piste quelques instants auparavant, il s'est retrouvé sur le chemin d'un Pierre Gasly lui aussi engagé dans une remontée, sortant des stands après un premier relais particulièrement prolongé de 38 tours.

Tout d'abord devant le Russe, Gasly a cependant peiné à maintenir sa Red Bull devant en sortant du virage 2, laissant à son rival la possibilité de reprendre le dessus et d'imposer sa machine aux pneus plus usés devant l'auto de Milton Keynes aux gommes tendres fraiches. Le dernier tiers de course a donné lieu à une bataille entre les deux hommes, tournant sur la ligne à l'avantage du revenant en F1.

"C'était assez satisfaisant de garder une auto plus rapide derrière, ce n'est pas évident !" se délectait Kvyat au micro de Sky Sports F1. "J'ai dû regarder ce qui se passait derrière moi tout en chassant ; c'est super de finir cette course dans les points."

Lire aussi :

Comme Bottas, Kvyat revient de loin et a dû puiser mentalement au fond de lui dans une grande période de doute, rappelant à quel point la psychologie peut impacter les pilotes au plus haut niveau.

"Je me sens juste frais ! À la manière d'un nouveau pilote, une meilleure personne ; j'y ai travaillé. J'avais le sentiment hier d'en avoir laissé pas mal sur la table et de pouvoir faire personnellement mieux, et c'est une bonne leçon dont on peut apprendre."

Dans un état d'esprit extrêmement positif, Kvyat sait désormais que la pression n'est plus de son côté et qu'il a tout à gagner d'une possible comparaison directe entre ses performances et celles de Gasly.

"Oui", sourit-il, quand il lui est demandé si le fait de finir devant une Red Bull représente une motivation supplémentaire et s'il pense à ce genre de choses. "Mais j'ai déjà perdu cette voiture ! Je ne voulais pas de collision avec un même team, c'était proche mais j'ai toujours laissé de l'espace. J'ai attaqué dur, et lui aussi. Je ne pensais pas pouvoir le garder derrière avec les pneus tendres. Mais peu à peu, j'ai vu que je pouvais prendre mes distances. C'était une bataille très satisfaisante."

Diapo
Liste

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
1/12

Photo de: Steven Tee / LAT Images

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
2/12

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
3/12

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Max Verstappen, Red Bull Racing et Pierre Gasly, Red Bull Racing

Max Verstappen, Red Bull Racing et Pierre Gasly, Red Bull Racing
4/12

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

Pierre Gasly, Red Bull Racing

Pierre Gasly, Red Bull Racing
5/12

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
6/12

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
7/12

Photo de: Steven Tee / LAT Images

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
8/12

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
9/12

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
10/12

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
11/12

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14
12/12

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

Article suivant
Un tear-off a précipité le premier arrêt de Räikkönen

Article précédent

Un tear-off a précipité le premier arrêt de Räikkönen

Article suivant

Pourquoi vous devriez vous rendre au Grand Prix de France de F1

Pourquoi vous devriez vous rendre au Grand Prix de France de F1
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu