Actualités

Leclerc : L'intérêt de Ferrari prime sur le duel avec Vettel

Charles Leclerc affirme qu'il ne laissera pas la bataille entre Sebastian Vettel et lui mettre à mal l'intérêt collectif de Ferrari.

Sebastian Vettel, Ferrari, et Charles Leclerc, Ferrari

Plusieurs fois cette saison, les pilotes Ferrari se sont retrouvés en situation de lutte en piste. La Scuderia a dû intervenir et de nombreuses courses ont vu le muret des stands donner des consignes à l'un ou l'autre pour contenir un duel potentiellement explosif.

Lors d'une interview exclusive pour Motorsport.com réalisée durant le Grand Prix de Russie, Leclerc a déclaré que même si la lutte entre Vettel et lui est intense, ils savent qu'il ne faut pas dépasser les limites. "Je veux battre Seb, et Seb veut me battre, mais l'intérêt de l'équipe tout entière prime", a-t-il déclaré avant la controverse sur les consignes de Sotchi.

Lire aussi :

"Ça demande toujours un compromis. Quand vous vous retrouvez en situation de vous battre avec votre équipier, vous y pensez et vous savez que ce que vous faites dépend du travail d'un millier de personnes. Si je lutte avec Seb, c'est un aspect que je garde à l'esprit, et on ne peut alors pas prendre de risques."

Le Monégasque affirme malgré tout avoir conscience de l'importance de battre son coéquipier, et compte bien y parvenir en fin de saison. "Votre équipier est le seul qui a votre voiture et ça sera toujours le cas. Mon but, et je pense que c'est la même chose pour chaque pilote, est d'être devant mon partenaire."

L'importance du partage d'informations

Plusieurs épisodes récents ont remis en cause la dynamique entre les deux hommes, que ce soit lors des qualifications en Italie ou en course à Singapour et Sotchi. Lors de l'épreuve de Marina Bay, Leclerc a exprimé sa frustration à la radio et qualifié la situation d'"injuste" quand il s'est aperçu que le plan mis en place par Ferrari avait permis à Vettel de le dépasser grâce à une meilleure stratégie. Il assure toutefois n'avoir pas agi par calcul politique mais par goût de la victoire.

"J'ai eu tort et je n'ai pas peur de l'admettre. À Singapour, nous étions premier et second, mais avec l'adrénaline j'ai un peu exagéré. Le matin quand je me lève, je pense à la victoire. Quand je vais au lit le soir, je pense à la victoire. Et quand je suis dans la voiture, je ne pense qu'à la victoire. Avec l'adrénaline à Singapour, j'ai parlé quand il n'était pas nécessaire de le faire."

Lire aussi :

Alors que Ferrari connaît une période faste sur le plan des performances, avec quatre poles et trois victoires lors des quatre dernières épreuves, Leclerc estime que le travail commun des deux pilotes et le partage de données jouent un rôle important. "Nous avons tous été surpris de voir l'excellent pas en avant fait lors des dernières courses. L'équipe à Maranello a fait un travail absolument incroyable."

"À Monza, nous avions l'unité de puissance [de Spec 3] qui a confirmé le super travail [effectué], et également le package aérodynamique apporté à Singapour qui a offert de supers résultats, surpassant même les attentes. C'est le résultat du travail fait dans le bon environnement que nous avons au sein de l'écurie. Avec Seb, nous partageons toutes les informations et c'est un élément important."

Avec Roberto Chinchero et Jonathan Noble 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Albon décrit par ses mots le défi Red Bull/Verstappen
Article suivant Russell : Williams ne commettra pas les mêmes erreurs en 2020

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France