Leclerc victime d'un vol d'une montre de 300 000 €

Alors qu'il était en compagnie de ses amis dans la ville de Viareggio, en Italie, Charles Leclerc a été victime ce lundi du vol de sa montre Richard Mille.

Charles Leclerc, Ferrari

Charles Leclerc ne gardera probablement pas un bon souvenir de son lundi de Pâques cette année. Comme l'ont révélé plusieurs médias italiens, le pilote Ferrari s'est fait voler une montre Richard Mille d'une valeur de 320 000 dollars (près de 300 000 euros au taux de change actuel). L'horloger suisse soutenant Leclerc depuis ses jeunes années en compétition est devenu partenaire officiel de la Scuderia l'an dernier.

Lundi 18 avril, vers 22 heures, Leclerc se trouvait à Viareggio, ville balnéaire de Toscane, en compagnie de ses amis, dont son entraîneur Andrea Ferrari. Près du port, dans une zone non éclairée, Leclerc a été reconnu par des fans et s'est arrêté pour prendre quelques photos avec ces derniers. La présence du leader du Championnat du monde de F1, pilote Ferrari qui plus est, a attiré l'attention et un pickpocket est parvenu à subtiliser la montre de Leclerc sans être vu.

Alors que la police a été contactée et une enquête ouverte, Andrea Ferrari a fait part de son agacement sur les réseaux sociaux. Dans une story Instagram, l'entraîneur a reproché à la ville de Viareggio le fait de ne pas s'occuper du manque d'éclairage dans la zone du vol en dépit de nombreuses plaintes de la part des riverains.

"Cela fait des mois que la Via Salvatori [la rue où le vol s'est produit, ndlr] est complètement dans le noir. Cela fait des mois que nous l'avons signalé. Eh bien, la nuit dernière à Via Salvatori, on nous a volés. Pensez-vous réparer les lampadaires sous peu ? C'est pour un ami…", a écrit Ferrari.

Charles Leclerc, Ferrari

Charles Leclerc, Ferrari

La présence de Charles Leclerc en Italie n'est pas surprenante : le Monégasque participe ce week-end au Grand Prix d'Émilie-Romagne, à Imola. Après sa victoire en Australie, il y a deux semaines, Leclerc était rentré chez lui, à Monaco, avant d'être aperçu au tournoi de tennis de Monte-Carlo il y a quelques jours.

Par ailleurs, ce n'est pas la première fois qu'un membre du paddock est victime d'un vol de montre. Bernie Ecclestone, ancien grand argentier de la F1, avait été agressé dans les rues de Londres pour une montre Hublot en 2010. Plus récemment, Lando Norris s'est fait arracher une autre Richard Mille du poignet après la finale du Championnat d'Europe de football 2020 au stade de Wembley.

Avec Roberto Chinchero

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent L'influence du nivellement du peloton F1 sur le choix des puces
Article suivant GP de Miami : les riverains persévèrent, le juge temporise

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France