Hamilton égale Schumacher : "C'est un honneur incroyable"

Auteur de sa 91e victoire en Grand Prix ce dimanche au Nürburgring, Lewis Hamilton a égalé le record historique de Michael Schumacher. Le pilote Mercedes est particulièrement ému.

Charger le lecteur audio

À une époque pas si lointaine, ne serait-ce qu'il y a une dizaine d'années, il paraissait invraisemblable que les 91 victoires de Michael Schumacher soient un jour surpassées. Aujourd'hui, elles sont égalées. Dominateur depuis le début de l'ère hybride, Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de l'Eifel, se hissant au niveau de son héros. Le sextuple Champion du monde a ainsi reçu les honneurs du paddock ; un casque arboré par le Baron Rouge lors de la saison 2012 lui a notamment été remis par son fils Mick Schumacher, qui a adressé ses éloges à Hamilton : "Félicitations de notre part à tous, c'est un bel exploit."

Lire aussi :

Forcément, l'émotion était forte pour le pilote Mercedes : "C'est un honneur. Quand on est petit et qu'on regarde quelqu'un à la télé, on a tendance à idolâtrer cette personne : la qualité de ce pilote, ce qu'il a été capable de faire année après année, course après course, semaine après semaine avec son équipe… je me rappelle que je sélectionnais Michael sur un jeu qui s'appelait Grand Prix 2, je crois. Mais, vous savez, vu sa domination qui a duré si longtemps, je pense que personne ne s'imaginait – moi encore moins – que je m'approcherais des records de Michael. C'est donc un honneur incroyable, et il va me falloir du temps pour m'y faire."

"Ce qui est fou, c'est qu'en franchissant la ligne, je ressentais tant d'émotions, j'étais si content d'avoir gagné qu'à ce moment-là, c'était comme la première victoire", ajoute Hamilton au micro de Movistar+ F1. "On oublie toutes les précédentes, et quand j'ai vu 91 en arrivant dans la pitlane, je me suis dit : 'OMG !' Et son fils qui vient me donner le casque… C'est un super gosse. ils ont une très belle famille, [Michael] l'a bien élevé. Aux enfants qui me regardent maintenant, ou à n'importe quel pilote, un message : il est possible de réaliser ses rêves, car je l'ai fait."

Impressionné par la ténacité de Bottas

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11, dépasse Valtteri Bottas, Mercedes F1 W11

Hamilton est également revenu sur la course elle-même, où il a pris un meilleur départ que le poleman Valtteri Bottas et a tassé son coéquipier hors de la piste au premier virage, le Finlandais lui résistant néanmoins pour conserver la tête de l'épreuve… ce qui n'a pas duré longtemps : un blocage de roue lui a coûté cher, puis il a été trahi par son unité de puissance et a été contraint à l'abandon. Hamilton n'a plus eu qu'à gérer face à la Red Bull de Max Verstappen, ce qu'il a fait avec une grande maîtrise, notamment lors du restart consécutif à la neutralisation par la voiture de sécurité.

"J'ai pris un bon départ, j'étais au coude-à-coude avec Valtteri, et nous avons tous deux sous-viré au premier virage", relate Hamilton. "J'ai essayé de lui laisser autant de place que possible, puis il était dans mon angle mort, donc je ne savais pas où il était. Par conséquent, je suis allé loin à l'extérieur, et il est revenu à ma hauteur, il a fait du super boulot. Je me rappelle être sorti de ce virage en me disant : 'Bien joué, mec. Je suis impressionné'."

"Après ça, j'ai simplement dû m'assurer de tenir son rythme aussi longtemps que possible. J'ai réussi à vraiment bien gérer mes pneus, je voyais qu'il avait du graining sur son pneu avant, donc je savais qu'il était temps d'attaquer dans les tours suivants. C'est alors qu'il a fait son blocage de roue."

"Bref, ça n'a pas été une course facile du tout. Les Red Bull sont si rapides, Max a extrêmement bien piloté. Je pense que le restart était son unique opportunité, mais je suis parvenu à mettre une bonne distance entre nous. Cela dit, on voyait leur rythme à la fin : ils vont nous donner du fil à retordre." C'est effectivement Verstappen qui pris le point du meilleur tour en course à Hamilton, pour six petits millièmes de seconde. En attendant, l'Anglais creuse l'écart au championnat, avec désormais 69 points d'avance à six courses du but.

partages
commentaires
Un podium pour Renault grâce à un tatouage "fédérateur"
Article précédent

Un podium pour Renault grâce à un tatouage "fédérateur"

Article suivant

Grosjean : "Enfin, je ne suis plus dernier du classement !"

Grosjean : "Enfin, je ne suis plus dernier du classement !"