Marko : "Vettel a fait beaucoup trop d'erreurs" chez Ferrari

Pour Helmut Marko, la sortie de piste de Sebastian Vettel à Hockenheim en 2018 a plongé l'Allemand dans une forme "d'insécurité" chez Ferrari. Jusqu'à l'inévitable rupture.

Marko : "Vettel a fait beaucoup trop d'erreurs" chez Ferrari

Désormais pilote Aston Martin, Sebastian Vettel a tourné le mois dernier la page de son aventure de six saisons chez Ferrari. Le quadruple Champion du monde ne s'en est pas caché, il a répété plusieurs fois qu'il avait le sentiment d'avoir échoué avec la Scuderia, ne parvenant pas à ramener le titre mondial à Maranello malgré des succès communs qui resteront dans l'Histoire. Les saisons 2017 et 2018 ont été celles lors desquelles l'écurie de Maranello semblait le plus en mesure de mettre fin à la domination de Mercedes, mais les événements n'ont jamais tourné en faveur du camp italien, que ce soit en raison d'erreurs commises par Vettel ou par l'écurie.

Avec l'arrivée de Charles Leclerc en 2019, le pilote allemand a semblé peu à peu perdre pied, au point de vivre une saison cauchemardesque pour conclure sa collaboration avec le Cheval cabré, au cours de laquelle il n'a par exemple figuré qu'à trois reprises en Q3. Certains y ont vu une perte de confiance et, pour Helmut Marko, celle-ci s'explique par un épisode souvent remis sur le tapis : la sortie de piste de Vettel sous la pluie à Hockenheim, à l'été 2018. À l'époque, il occupait la tête du championnat et menait le Grand Prix d'Allemagne après s'être élancé depuis la pole position, avant de tout perdre dans cet accident au profit de Lewis Hamilton.

Lire aussi :

"Je pense que c'est une insécurité qui, selon moi, a commencé avec l'accident à Hockenheim en 2018, alors qu'il était en tête", avance Helmut Marko, conseiller spécial de Red Bull, dans un entretien accordé à Motorsport.com. "À cette époque, Arrivabene était encore team principal [de Ferrari]. À partir de là, les relations avec Ferrari sont allées de mal en pis. Je ne peux pas dire à quel point il a été désavantagé au niveau du matériel, mais il faut dire qu'il a fait beaucoup trop d'erreurs. Avec son accident, l'incertitude s'est installée, et très souvent ensuite, son pilotage n'était pas au niveau que l'on connaît de Vettel."

Lors de l'éclosion de Sebastian Vettel chez Red Bull Racing au début des années 2010, ponctuée de quatre titres mondiaux, le pilote allemand et Helmut Marko ont noué un lien très fort. Le nom du pilote allemand a parfois circulé en vue d'un éventuel retour à Milton Keynes mais l'écurie autrichienne a rapidement tué dans l'œuf cette possibilité l'été dernier, Vettel optant finalement pour un nouveau défi chez Aston Martin. Y retrouvera-t-il sa forme d'antan ? "Je l'espère pour lui", conclut Helmut Marko.

Propos recueillis par Christian Nimmervoll 

partages
commentaires
Williams voit une opportunité à saisir en 2021

Article précédent

Williams voit une opportunité à saisir en 2021

Article suivant

Vers un report du Grand Prix d'Australie 2021

Vers un report du Grand Prix d'Australie 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021