Marko : Tsunoda est déjà au niveau de Gasly sur un tour

Sans le dire clairement, Helmut Marko semble fermer la porte à un retour de Pierre Gasly chez Red Bull à l'avenir, alors que le contrat entre le Français et la marque autrichienne entrera l'an prochain dans sa dernière année.

Marko : Tsunoda est déjà au niveau de Gasly sur un tour
Charger le lecteur audio

Pierre Gasly sera, en 2023, à nouveau un pilote AlphaTauri. Le Français entrera dans son ultime saison sous contrat avec Red Bull, et le chemin de la promotion interne est dans l'immédiat bouché par les deux années supplémentaires dont est d'ores et déjà assuré de disposer Sergio Pérez au sein de l'écurie mère de la firme autrichienne. Aussi, les questions autour de l'avenir de Gasly se posent, et il commence petit à petit à faire l'objet de rumeurs l'envoyant sous d'autres cieux.

Et dans un entretien exclusif pour la publication sœur de Motorsport.com, Motorsport-Total.com, Helmut Marko n'a pas semblé particulièrement enclin à envisager la possibilité d'un retour du vainqueur du GP d'Italie 2020 à Milton Keynes, après l'épisode de la demi-saison ratée en 2019 aux côtés d'un Max Verstappen qui est depuis devenu Champion du monde.

Lire aussi :

À quel point Pierre Gasly est-il meilleur aujourd'hui qu'en 2019, où il n'a pas du tout réussi à se mettre dans le bain chez Red Bull Racing ?

Gasly s'est fait prendre un tour par Max en Hongrie en 2019. Il est certainement plus solide, il a beaucoup plus de confiance. Mais dans quelle mesure il pourrait tenir tête à un Verstappen, c'est difficile à dire.

Vous ne pouvez pas dire, à partir du simulateur, s'il est également devenu plus rapide depuis lors ?

Je dois raconter une histoire à ce sujet. Rudy van Buren participe à la Porsche Supercup. Il pèse 100 kilos et mesure 190 centimètres. Il participe à ces courses sur simulateur avec Verstappen, et dans le simulateur, c'est le meilleur. Il ne rentrerait probablement pas du tout dans une Formule 1, et même si c'était le cas, il serait nulle part. Le simulateur est un outil qui est très bon et qui se développe constamment, mais vous y pilotez seul.

Nos juniors doivent faire un tour de qualifications dans le simulateur afin de déterminer où ils en sont. Nous appelons cela le "Helmut lap". Certains s'en sortent mieux, d'autres moins bien. Dans le simulateur, vous n'avez pas non plus de pression. C'est aussi une question de mental parfois. Il y a des gens qui sont follement rapides mais qui ne sont pas bons en qualifications. Pérez est l'un d'entre eux. Ça a été comme ça avec lui toute sa carrière.

Nous avons amélioré le contrat de Gasly sur le plan financier, même si nous n'étions pas obligés de le faire

Helmut Marko

Pérez a un contrat jusqu'à la fin de 2024. Y a-t-il une perspective de promotion pour Gasly ?

Le contrat de Pérez empêche un passage de Gasly chez Red Bull Racing en 2023. À partir de 2024, Gasly est libre.

Le laisseriez-vous partir si une opportunité intéressante se présentait pour lui ? Comme vous l'avez fait avec Carlos Sainz ?

Oui. Nous avons une bonne relation. En tant que leader de l'équipe, il a connu beaucoup de réussite chez AlphaTauri ces dernières années. Mais Yuki [Tsunoda] est déjà à son niveau en termes de vitesse sur un tour. En course, les choses ne se passent pas aussi bien [que lors des saisons précédentes pour le Français]. Néanmoins, nous avons amélioré le contrat de Gasly sur le plan financier, même si nous n'étions pas obligés de le faire.

Lire aussi :

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

partages
commentaires

Voir aussi :

Russell : Les mesures anti-planches flexibles peuvent aider Mercedes
Article précédent

Russell : Les mesures anti-planches flexibles peuvent aider Mercedes

Article suivant

Zhou se livre sur les abus racistes subis en ligne

Zhou se livre sur les abus racistes subis en ligne