Masi : Les pilotes ont demandé plus de sévérité dans le 1er tour

Le directeur de course de la Formule 1, Michael Masi, a déclaré que la FIA avait été plus sévère dans les incidents du premier tour cette année, à la demande des pilotes et des équipes.

Ces dernières saisons, l'approche de la direction de course et des commissaires sur les incidents dans le premier tour de course a été relativement indulgente, certains pilotes ayant eu le bénéfice du doute sur la base de la philosophie "Let them race" (que l'on peut traduire par "laissez-les se battre"). Cependant, il est clair depuis plusieurs courses que les problèmes intervenant dans le premier tour sont jugés quasiment de la même façon que les autres situations en 2021.

Le week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne a confirmé cela après les accrochages entre George Russell et Carlos Sainz lors des Qualifications Sprint et entre Lewis Hamilton et Max Verstappen lors de la course. Interrogé sur cette tendance, Michael Masi, le directeur de course de la FIA, a expliqué que l'instance avait pris le parti d'être plus sévère sur demande des pilotes et des écuries.

"C'est un point clair que le premier tour est évidemment traité d'une façon bien plus souple que le reste de la course sous l'empire des principes de 'let them race', aucun doute là-dessus. Et en laissant les pilotes trouver leur propre équilibre. Mais les pilotes ont clairement dit, comme les équipes, à partir de la fin de saison passée, qu'ils avaient trouvé que l'on avait un peu trop joué des coudes l'année dernière, et qu'il fallait un petit peu les rentrer."

Quand il lui a été demandé si l'indulgence cessait alors de s'appliquer après les deux ou trois premiers virages, Masi assure que ce n'est pas le cas : "Non, non, pas du tout. Il faut voir ce qui se passe pendant le premier tour. Ça peut être le premier virage, ça peut être le sixième, ça dépend de la nature du circuit."

Lire aussi :

Dans le cas de l'accrochage entre Verstappen et Hamilton, l'Australien estime qu'il n'y avait aucune marge de manœuvre pour ne pas agir. "Dans cette circonstance particulière, non. Il y avait deux voitures clairement impliquées dans l'incident et tous les pilotes depuis le début de cette année ont dit que s'il y a deux voitures impliquées, que s'il y a quelqu'un qui est principalement à blâmer, de manière prédominante ou complète, alors cela devrait être regardé d'un peu plus près, même au premier tour."

Allant plus loin sur le cas de la pénalité de Hamilton (10 secondes en course et deux points sur sa Super Licence), Masi d'expliquer : "Je pense qu'après avoir examiné tout cela, ils ont estimé qu'il était le principal responsable. En grande partie, comme ce qui s'est passé avec Charles [Leclerc] plus tard, il aurait pu, disons, se placer plus près de la corde."

"Et c'est là qu'ils ont jugé, je pense que la formulation était assez claire selon le règlement, qu'il était le principal responsable. Il n'a pas été considéré comme entièrement responsable, mais comme principalement responsable car il aurait pu se placer plus près de la corde. Et cela aurait pu changer l'issue. Mais nous ne savons pas, nous jugeons sur l'incident lui-même."

partages
commentaires
Wolff : Hamilton est le contraire d'un pilote sale

Article précédent

Wolff : Hamilton est le contraire d'un pilote sale

Article suivant

Les détails au cœur du débat sur l'accrochage Hamilton/Verstappen

Les détails au cœur du débat sur l'accrochage Hamilton/Verstappen
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021