Max Verstappen explique sa colère à la radio

Passablement agacé à la radio lorsqu'il voulait rentrer au stand à l'encontre de l'opinion de son équipe, Max Verstappen revient sur les problèmes de pneus qu'il a rencontrés au Grand Prix d'Espagne, conclu au deuxième rang.

Max Verstappen explique sa colère à la radio

Max Verstappen a réalisé une nouvelle superbe prestation à Barcelone pour un cinquième podium consécutif en Formule 1, mais un tel résultat n'a rien eu de facile. Troisième sur la grille, Verstappen est parvenu à dépasser la Mercedes de Valtteri Bottas dès le départ et à se maintenir à moins de deux secondes du leader Lewis Hamilton pendant les dix premiers tours. Par la suite en revanche, le sextuple Champion du monde a creusé l'écart, jusqu'à compter sept secondes d'avance au 20e passage.

Lire aussi :

Red Bull incitait alors Verstappen à prolonger son relais pour ne pas reprendre la piste dans le trafic, au grand dam de l'intéressé. "Je perds tellement d'adhérence ! Peu importe où je ressors, je peux les doubler facilement !" s'est-il d'abord exclamé, avant d'ajouter : "Et si on se concentrait sur notre course au lieu de penser à Lewis ? Clairement, en pneus tendres, on n'est pas aussi rapides qu'eux. Qu'on s'assure de faire notre travail et qu'on les laisse faire le leur." Et le Néerlandais a perdu son calme : "Il faut que je le répète ? Mes pneus sont morts, putain !" Il est finalement rentré au stand à la fin du 21e tour et a repris la piste juste devant les Racing Point, avec la piste libre devant lui.

"En fin de compte, on ne peut pas maîtriser ce que fait [Mercedes]", explique finalement Verstappen. "Tout ce qu'on peut maîtriser, c'est ce que nous faisons. Nous devons donc juste nous assurer d'avoir la stratégie la plus rapide possible. Je voulais rentrer au stand, mais ils ne m'ont pas appelé, et j'avais d'énormes difficultés sur ces pneus. J'ai perdu beaucoup de temps au tour sur les deux derniers tours. J'ai déjà dit à la radio : 'Peu importe si je ressors des stands derrière les Racing Point, car je les doublerais facilement vu que nous sommes plus rapides, surtout en pneus neufs'. Voilà la conversation que nous avons eue."

Impuissant face à Hamilton, Verstappen a finalement franchi le drapeau à damier à 24 secondes du pilote Mercedes, mais il était quand même plus de cinq secondes devant Bottas lorsque ce dernier est rentré au stand au 64e tour pour chausser des pneus neufs et s'assurer le meilleur tour en course.

"J'ai essayé de suivre Lewis un moment", ajoute le pilote Red Bull. "Au début, il gérait juste les pneus, donc j'ai essayé de prendre du recul également. Mais à un moment, Valtteri avait repris la troisième place, donc je ne pouvais pas trop reculer. Dès que Lewis a commencé à attaquer un peu plus, je n'étais pas capable de tenir son rythme, et il a creusé l'écart. À partir de là, j'ai essayé de suivre mon propre rythme et de faire la stratégie la plus rapide possible pour rester devant Valtteri. Je pense que cela a relativement bien fonctionné aujourd'hui. J'en suis très content. Nous avons séparé les deux Mercedes, encore une fois. Je ne pense pas pouvoir faire grand-chose de plus actuellement."

Voir aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Sergio Pérez juge sa pénalité "très injuste" lors du GP d'Espagne

Article précédent

Sergio Pérez juge sa pénalité "très injuste" lors du GP d'Espagne

Article suivant

Hamilton : L'avenir de Wolff n'aura pas d'impact sur mon futur en F1

Hamilton : L'avenir de Wolff n'aura pas d'impact sur mon futur en F1
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021