McLaren assume sa part dans la mauvaise décision de Norris

Andreas Seidl a évoqué une "décision prise collectivement" au moment de revenir sur le mauvais choix de pneus qui a coûté la victoire à Lando Norris au Grand Prix de Russie.

McLaren assume sa part dans la mauvaise décision de Norris

Deux semaines après l'incroyable doublé de Monza, McLaren doit digérer à Sotchi une victoire qui s'est envolée dans les derniers tours. Le Grand Prix de Russie semblait promis à Lando Norris, mais la pluie en a décidé autrement, et surtout la décision qu'il a fallu prendre pour les pneus.

Si le Britannique semblait essentiellement prendre pour lui le fait d'avoir insisté avec les gommes slicks malgré l'averse, son directeur d'équipe Andreas Seidl évoque davantage un choix d'équipe. Pas question de se désolidariser du pilote britannique, grand malheureux du jour, mais plutôt d'assumer, y compris le fait d'avoir peut-être manqué de confiance au moment de proposer les intermédiaires à celui qui avait mené l'essentiel de la course.

"Il sait que ça fait partie du jeu, que ça fait aussi partie de l'apprentissage", explique Andreas Seidl à Sky Sports. "Mais pas seulement de son côté, du côté de l'équipe aussi, car je crois qu'il y a toujours une possibilité de le contredire depuis le muret des stands à partir des informations que nous recevons. Au bout du compte, nous avons pris ensemble la décision de rester en piste."

"Je crois que du côté de Lewis [Hamilton], nous avons entendu les discussions et c'était plus ou moins la même chose. Il avait l'occasion d'attendre ce que nous allions faire pour faire l'inverse, car il était deuxième à ce moment-là et nous n'avions pas cette opportunité. Nous voulions jouer la victoire, c'est pourquoi nous avons décidé de rester en piste. C'est pour ça que ça n'a pas marché."

"Nous terminons septième, donc nous avons des regrets maintenant ! C'est une décision que nous avons prise collectivement, avec le pilote et le muret des stands. Le résultat, c'est que nous n'avons pas été à la hauteur aujourd'hui par rapport à d'autres équipes. Nous analyserons ça, nous apprendrons, et nous essaierons de faire mieux la prochaine fois."

Andrea Seidl tient à insister sur ce week-end quasiment parfait, et sur la nécessité de ne pas oublier tout ce qu'a accompli Norris avant cette fin très rude. La veille, le Britannique avait notamment décroché la première pole position de sa carrière. 

"Je crois qu'à part les deux ou trois derniers tours, ce que nous avons vu dans l'équipe et de son côté, avec la pole et aussi aujourd'hui en course, c'est impressionnant pour sa troisième année en Formule 1", insiste l'Allemand. "C'est pourquoi, naturellement, nous devons analyser les choses ensemble, avec lui, pour voir ce que nous aurions pu mieux faire aujourd'hui, pour apprendre. C'est toujours la première chose à faire, peu importe le résultat du week-end. Mais dans le même temps, c'est important de voir tous les points positifs de son côté et de revenir plus fort en Turquie."

Lire aussi :

partages
commentaires
Championnat - Hamilton reprend les commandes
Article précédent

Championnat - Hamilton reprend les commandes

Article suivant

Sainz : "Je ne veux plus me faire dépasser aussi facilement"

Sainz : "Je ne veux plus me faire dépasser aussi facilement"
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021