McLaren ne vise pas la victoire avant 2023

Malgré une bonne saison 2019, McLaren et Andreas Seidl ne veulent pas se laisser griser et affichent des ambitions mesurées pour l'avenir avec un objectif de victoire fixé en 2023.

Après trois saisons catastrophiques avec Honda et une année de transition compliquée avec Renault, McLaren a enfin retrouvé de l'allant en 2019, campagne au terme de laquelle l'écurie de Woking s'est adjugée une prometteuse quatrième position au classement constructeurs. Un podium au Brésil est venu récompenser la régularité de la structure aux avant-postes du milieu de peloton, même s'il s'agit évidemment de résultats fondamentalement éloignés des aspirations de McLaren, en tant que concurrent historique et multititré de la discipline reine.

Cependant, du côté des dirigeants actuels, pas question de se laisser griser par la réussite relative de 2019. Au contraire, il faut continuer sur le chemin tracé et ne pas mettre la charrue avant les bœufs. "Nous devons maintenir la dynamique positive", a ainsi expliqué Andreas Seidl, team principal de McLaren, à Auto Motor und Sport. "Nous voulons également faire un pas en avant en 2020 – pas en termes de position, je m'attends toujours à un combat acharné pour la quatrième place. C'est le maximum possible actuellement en Formule 1 étant donné la force et le budget du moment."

Lire aussi :

"Nous voyons encore suffisamment de faiblesses au sein de l'écurie sur lesquelles nous devons travailler. Donc il faut montrer que nous nous développons dans ces domaines et c'est exactement ce pourquoi il est important d'avoir une bonne saison 2020. Il est clair pour moi qu'un exercice d'équilibriste nous attend pour l'année en cours, à partir du moment où nous basculerons complètement vers 2021. En toute logique, cela se produira plus tôt que d'habitude."

"Les équipes de pointe ont toujours plus de budget, plus de ressources, plus de personnel. Et elles font également du meilleur travail. Après le début de la nouvelle réglementation, il faudra du temps au budget plafonné pour prendre effet. Je m'attends en conséquence à être sur le podium et à gagner en 2023."

Un point de vue partagé par le PDG de McLaren, Zak Brown, qui estime qu'il ne faut pas exagérer les progrès réalisés l'an passé. "Nous avons évidemment connu une immense progression de 2018 à 2019, mais une partie de ça venait du fait que nous avions été si mauvais en 2018 qu'il aurait été difficile de ne pas franchir ce cap en 2019. Donc je ne m'attends pas à la même chose de 2019 à 2020."

"En fait, ce que nous devons faire, c'est juste d'être plus préparés, plus en forme pour la course, pour avoir une longueur d'avance. La voiture de 2021 est déjà en soufflerie, celle de 2020 nous semble très bonne. Il faut juste que nous gardions notre concentration et que nous comprenions que rien ne va arriver du jour au lendemain. Nous aurons des super week-ends et nous aurons des mauvais week-ends. Mais espérons juste que nous continuerons d'avancer."

partages
commentaires
Sainz : "Aucune urgence" à signer un nouveau contrat avec McLaren

Article précédent

Sainz : "Aucune urgence" à signer un nouveau contrat avec McLaren

Article suivant

Williams lève le voile sur la FW43

Williams lève le voile sur la FW43
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021