Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Mercedes explique la colère de Lewis Hamilton à la radio

partages
commentaires
Mercedes explique la colère de Lewis Hamilton à la radio
Par :
21 nov. 2019 à 08:17

Dans son débriefing public qui a lieu après chaque Grand Prix, Mercedes a livré des éléments qui en disent long sur l'importance du déploiement d'énergie en Formule 1, et qui permettent de comprendre les inquiétudes manifestées par Lewis Hamilton en course à Interlagos.

À la lumière de ce qui s'est passé lors du Grand Prix du Brésil, Mercedes envisage de modifier le déploiement d'énergie sur son unité de puissance. Le week-end dernier, lors de la tentative d'undercut de Lewis Hamilton sur Max Verstappen, le Britannique avait fait part de sa colère à la radio, aujourd'hui expliquée.

Lors de la première salve d'arrêts au stand à Interlagos, Hamilton avait changé de pneus le premier, forçant Verstappen à faire de même au tour suivant. La manœuvre lui avait permis de prendre l'avantage sur le Néerlandais, mais au prix d'une utilisation massive de l'énergie disponible lors de son tour d'attaque. Ainsi, dans la foulée, il s'était retrouvé démuni au moment de répondre à la tentative de dépassement du pilote Red Bull, qui avait finalement récupéré sa position.

Lire aussi :

Dans le feu de l'action, Hamilton avait immédiatement manifesté son mécontentement à la radio : "Les gars, donnez-moi l'information quand ma fichue batterie est morte. F**k !" Quelques instants plus tard, il s'était plaint de son moteur : "J'ai toujours de grosses pertes de puissance, les gars". Ce à quoi son ingénieur Peter Bonnington avait répondu : "C'est juste l'effet de la Strat 8 je pense. Tu reviendras aux niveaux de la Strat 7 dans un tour." Mercedes lui demandait également de pratiquer davantage de "lift and coast" temporairement, provoquant l'inquiétude accrue d'Hamilton : "Est-ce que j'ai un problème moteur ?". Bonnington l'avait à nouveau rassuré : "Je pense que tout est OK, les températures sont juste un peu trop hautes. Tu es encore en mode Strat 8."

Ces échanges permettent de percevoir à quel point le déploiement de l'énergie est devenu crucial en Formule 1, et constitue un critère avec lequel les équipes peuvent jouer selon l'évolution d'un Grand Prix. À froid, Mercedes donne des explications sur ce qui s'est produit à Interlagos, tout en soulignant la nécessité d'en tirer les leçons.

"Il n'y avait pas de problème avec la batterie de Lewis, ce n'était pas un problème matériel", précise Andrew Shovlin, ingénieur en chef. "Mais nous étions passés en mode déploiement lorsque nous avons lancé cette séquence d'undercut. Ça se passe dans le tour de rentrée. L'unité de puissance commence à déployer de l'énergie à un niveau qui ne peut pas durer, lors du tour de rentrée et lors du tour de sortie. En fin de compte, la conséquence a été de se retrouver sans charge, et la voiture perd de la puissance."

"Nous savions qu'il fallait tout donner pour réussir à faire l'undercut. Ce que nous ferons cette semaine, c'est simplement de regarder si la manière dont nous avons utilisé cette énergie était suffisamment efficace, ou si nous aurions pu faire mieux pour éviter que Max puisse nous doubler."

Article suivant
Remplaçant de Wolff, Allison regrette une "course chaotique"

Article précédent

Remplaçant de Wolff, Allison regrette une "course chaotique"

Article suivant

Ferrari n'imitera pas Mercedes pour gérer Vettel et Leclerc

Ferrari n'imitera pas Mercedes pour gérer Vettel et Leclerc
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine