Mercedes "en meilleure position" qu'avant au Mexique, selon Bottas

Pour Valtteri Bottas, Mercedes devrait être en meilleure forme à Mexico que lors des saisons précédentes.

Mercedes "en meilleure position" qu'avant au Mexique, selon Bottas

Circuit situé en altitude, le tracé du Grand Prix de Mexico fait peser sur l'unité de puissance des contraintes particulières. En effet, l'air étant moins dense à mesure que l'on dépasse le niveau de la mer, le moteur est moins bien alimenté et cela a tendance à niveler les performances entre les différents blocs propulseurs, ce qui a souvent joué contre Mercedes.

Ces dernières années, Red Bull Racing a même souvent eu l'avantage sur cette piste qui, en sus, là encore en raison de la faible densité de l'air, oblige l'ensemble du paddock à utiliser un package aéro à fort appui malgré les longues pleines charges. En 2017 et 2018, Max Verstappen l'a emporté, alors qu'en 2019 il avait signé le meilleur temps des qualifications avant d'être pénalisé et rétrogradé sur la grille pour vitesse excessive sous drapeau jaune. En course, après un contact avec Valtteri Bottas, le Néerlandais avait crevé et perdu toute chance de jouer la victoire.

Bottas reconnaît que le circuit mexicain a été en quelque sorte un "point faible" pour Mercedes, mais estime que les progrès réalisés sur son moteur devraient permettre à l'équipe d'être plus compétitive cette année. Le Finlandais reste cependant convaincu que Red Bull sera difficile à battre.

"Pour le Mexique, nous savons que c'est habituellement un peu un point faible pour nous et il semble qu'une grande partie de cela soit venu ces dernières années de l'unité de puissance et de la haute altitude. Mais je pense que nous avons été en mesure d'optimiser beaucoup de choses depuis, donc je m'attends à ce que nous soyons en meilleure position que ces dernières années."

"Malgré tout, sur le papier, nous pensons encore qu'il s'agit d'un circuit très favorable à Red Bull et nous essayons de tirer tous les enseignements des années précédentes et de nous préparer au mieux de cette manière. Ça ne sera pas un week-end facile, mais ce n'est jamais facile dans ce sport."

Le directeur exécutif de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, estime que les succès passés de Red Bull sur le circuit mexicain ne garantissent pas que l'écurie soit favorite pour la course de cette année, compte tenu du déroulement de la saison 2021, qui a vu certains circuits prétendument avantageux pour telle ou telle structure finalement tomber dans l'escarcelle de l'autre.

"Le Mexique était traditionnellement un circuit difficile pour nous, mais cette saison, tout peut changer parce que nous avons vu que là où nous étions traditionnellement forts, ce n'était pas le cas, et vice versa, donc je pense qu'il faut vraiment avancer course par course."

Lire aussi :
partages
commentaires
Pourquoi 2021 ne prouve pas les vertus de la stabilité réglementaire
Article précédent

Pourquoi 2021 ne prouve pas les vertus de la stabilité réglementaire

Article suivant

Alonso et Ocon veulent des réponses aux difficultés d'Alpine

Alonso et Ocon veulent des réponses aux difficultés d'Alpine
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021