Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
38 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
101 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
122 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
227 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Hamilton et Mercedes démentent les rumeurs sur leur avenir

partages
commentaires
Hamilton et Mercedes démentent les rumeurs sur leur avenir
Par :
30 janv. 2020 à 10:36

Lewis Hamilton et Mercedes ont démenti les dernières rumeurs circulant autour de leur engagement commun, mais aussi de celui de le marque en Formule 1.

Lewis Hamilton est à l'aube d'une saison qui pourrait être historique puisqu'il vise un septième titre mondial qui lui permettrait alors d'égaler Michael Schumacher. Cependant, alors que les préparatifs pour 2020 battent leur plein, de nombreuses rumeurs circulent depuis le début de l'année, insistant sur les incertitudes qui régneraient chez Mercedes pour l'avenir.

Ces derniers jours, plusieurs médias ont assuré que les négociations contractuelles entre Hamilton et l'écurie avaient achoppé sur des questions financières, liant cette situation à un possible départ chez Ferrari en 2021. Néanmoins, le Britannique a balayé sur les réseaux sociaux tout conflit de ce genre, précisant que les discussions autour d'un nouveau contrat n'avaient même pas débuté avec Toto Wolff, directeur de Mercedes. "Pour information, Toto et moi n'avons même pas encore parlé du contrat", a-t-il insisté. "Rien n'est négocié actuellement, les journaux inventent des histoires."

Lire aussi :

Ces spéculations qui visent Hamilton s'inscrivent dans un cercle de rumeurs plus vaste et qui prend sa source dans l'incertitude autour de l'engagement de Mercedes à long terme en Formule 1. Tant que les nouveaux Accords Concorde ne sont pas signés, aucune garantie n'existe quant à la présence de la firme à l'étoile dans la discipline au-delà de 2021. Cette semaine, le média Autocar assurait que Mercedes était sur le point de discuter d'un retrait de la F1 lors d'une réunion de son conseil d'administration prévue le 12 février. Toutefois, il s'avère qu'aucune réunion n'a été convoquée à cette date, et le PDG de Daimler s'est lui aussi chargé de démentir les rumeurs. Interrogé par Reuters sur le scénario d'un retrait qui serait actuellement préparé par Mercedes, Ola Källenius a simplement répondu : "Ce n'est pas vrai".

Le logo des 125 ans en sport automobile de Mercedes sur leur motorhome

Alors que la Formule 1 ouvrira en 2021 une nouvelle ère technique, sportive et financière, on sait que Mercedes évalue son avenir depuis plusieurs mois. Toto Wolff avait fait savoir en fin de saison dernière que tous les indicateurs allaient dans le sens d'un réengagement du constructeur, mais que rien n'était définitif tant que ce n'était pas signé. "Tout indique que nous allons rester", confiait-il à Motorsport.com en novembre. "Mais ce n'est pas acquis. Nous sommes au milieu de discussions sur le nouvel Accord Concorde. En lien avec ça, et indépendamment, nous discutons du développement de l'automobile et de ses effets sur le sport." 

Lire aussi :

Autocar affirmait par ailleurs que l'une des options envisageables pour Mercedes était de vendre son écurie d'usine à Aston Martin tout en restant en Formule 1 comme motoriste. Il existe en effet déjà des accords de fourniture moteur à long terme avec les équipes McLaren, Racing Point et Williams. Là encore, un tel scénario a déjà été tempéré par Toto Wolff, selon qui une telle stratégie n'aurait aucun sens pour Mercedes : "Nous fournissons quatre équipes, y compris nous-mêmes. On ne peut pas faire les choses à moitié. Donc soit nous participons à la plateforme, soit non. Je pense que personne ne décidera [que l'écurie Mercedes quitte la F1]. Mais si ça devait arriver, ça serait une conséquence."

Avec Jonathan Noble  

Article suivant
Coronavirus : la FIA prête à prendre "toutes les mesures nécessaires"

Article précédent

Coronavirus : la FIA prête à prendre "toutes les mesures nécessaires"

Article suivant

Alonso : "Je n'en ai pas fini avec la F1"

Alonso : "Je n'en ai pas fini avec la F1"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine