Mercedes a trouvé "une grande partie de la perf' manquante" pour 2023

Toto Wolff fait preuve d'un optimisme prudent en vue de la saison 2023 de Formule 1.

Mercedes a trouvé "une grande partie de la perf' manquante" pour 2023
Charger le lecteur audio

La saison 2022 n'aura pas été à la hauteur des attentes de Mercedes, dont la monoplace W13 a été particulièrement difficile à apprivoiser, notamment en raison d'un marsouinage chronique. Ce dernier a été partiellement résolu, mais la Flèche d'Argent conserve des défauts inhérents à sa philosophie, et l'écurie à l'étoile attend donc avec impatience l'an prochain : avec son bolide suivant, elle peut revoir son design de fond en comble, et manifestement, les premiers signes sont positifs.

"Redresser la barre dans cette industrie, c'est un peu comme conduire un camion-citerne", analyse un Toto Wolff philosophe quant au temps nécessaire pour retrouver les sommets. "Tout d'abord, il faut comprendre la source du manque de performance. Puis il faut déceler les différents facteurs superposés : quelle est la première couche ? Quelle est la deuxième ? Maîtrisons-nous vraiment toutes les questions ? Et la réponse est non."

"Mais je pense que nous avons découvert une grande partie de la performance qui nous manque. Ce n'est pas quelque chose que nous pouvons changer cette année, ce sont des décisions que nous avons prises pour l'an prochain. Mais je n'ai pas toute la confiance pour dire que l'an prochain nous nous battrons pour le titre mondial. C'est l'objectif, c'est ce que nous attendons, mais il reste du travail à faire."

Mercedes reste en quête de sa première victoire de l'année – du jamais-vu depuis 2011 – malgré la pole position de George Russell en Hongrie. À Singapour également, les qualifications ont été le théâtre d'une performance encourageante, puisque Lewis Hamilton a longtemps dominé la Q3 avant d'échouer à 54 millièmes de la pole position.

"Il était à sa place", estime Wolff. "Je pense que piloter la voiture n'était pas si facile. Elle a été difficile toute l'année. Alors je me dis toujours : nous nous sommes battus pour la pole position, c'est bien, car nous y étions habitués ces dernières années. Mais en réalité, je pense qu'il a simplement surpassé les limites de la voiture. Elle était sur le fil du rasoir. Et je pense que s'il avait fait le tour parfait, nous aurions été en pole, mais nous pouvons être très satisfaits de cette performance."

"C'est l'une des pistes qui, d'après nos simulations, est censée mieux nous convenir, à part les bosses. Ce sont précisément les commentaires du pilote : le comportement est vraiment compliqué, la voiture est trop raide, mais l'aéro semble fonctionner dans la bonne fenêtre, alors ça se présente mieux que sur bien d'autres circuits." George Russell, lui, est relégué à la onzième position sur la grille de départ en raison d'un mystérieux problème technique.

Lire aussi :

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

Plafond budgétaire : "Fermez-la", rétorque Verstappen aux accusateurs
Article précédent

Plafond budgétaire : "Fermez-la", rétorque Verstappen aux accusateurs

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Singapour

La grille de départ du Grand Prix de Singapour