La F1 ne perçoit "aucun signe" d'un retrait de Mercedes ou Renault

Prenant le contre-pied des rumeurs du moment, Ross Brawn se dit convaincu de voir la F1 conserver tous ses constructeurs en 2021, ceux-ci bénéficiant désormais d'une vision plus claire de ce que leur coûtera un engagement dans la discipline.

La F1 ne perçoit "aucun signe" d'un retrait de Mercedes ou Renault

Alors que les futurs Accords Concorde sont toujours au cœur de nombreuses négociations, l'engagement futur de Mercedes et Renault fait l'objet de rumeurs depuis quelques mois. Malgré ce contexte, les dirigeants de la Formule 1 assurent n'avoir reçu aucun signal alarmant qui irait dans le sens d'un retrait et Ross Brawn évoque même une tendance inverse. Selon le directeur général de la F1, l'introduction des budgets plafonnés – à 175 millions de dollars et avec des exceptions à la règle – apporte notamment des certitudes aux constructeurs pour l'avenir.

Lire aussi :

La F1 parviendra-t-elle à conserver tous les constructeurs aujourd'hui présents à partir de 2021 ? "Je ne vois aucun signe pour que nous ne le faisions pas", rétorque Ross Brawn, interrogé par Motorsport.com. "À bien des égards, si vous montez au niveau du conseil d'administration [des constructeurs], ils aiment ce qui se passe car ils ont des certitudes."

"À chaque fois que Toto [Wolff] va voir le conseil d'administration de Mercedes, chaque hiver, il demande un plus gros budget car il en a besoin pour gagner. Alors que disent-ils ? Non, nous ne voulons pas te donner plus car nous ne voulons pas gagner plus ? Désormais, ils vont savoir ce qu'ils vont dépenser. Le message qui provient des Ola Källenius de ce monde, c'est qu'ils veulent un contrôle des coûts et des certitudes sur ce qu'ils doivent dépenser en F1."

Ross Brawn l'assure, les efforts consentis depuis des mois par Liberty Media pour introduire le plafonnement des budgets ainsi qu'une redistribution plus équitable des revenus sont la clé de voûte essentielle afin de rendre la F1 viable pour toutes les écuries de la grille. Par ailleurs, le fait de plafonner les budgets permettra à la discipline de se protéger d'événements économiques externes et incontrôlables.

"Nous voulons que les écuries réussissent de manière beaucoup plus durable qu'actuellement", insiste-t-il. "Elles pensent que ça va [actuellement], mais quand on arrive à la limite, il y a un petit tremblement de terre et soudain ça s'arrête. C'est ce que nous ne voulons pas."

"Nous voulons que Mercedes ressente que c'est un bon rapport qualité-prix, qu'il n'y a aucune chance pour eux d'arrêter un jour car pour quelle raison le faire ? Leur investissement leur rapporte bien plus que ce qu'ils dépensent. Et s'il y avait un petit tremblement de terre dans leur environnement économique, ça va car ils peuvent faire avec et ça n'a pas d'importance. C'est pour cela que nous pensons qu'il faut un changement."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

partages
commentaires
Photos - Toutes les Haas F1 depuis 2016

Article précédent

Photos - Toutes les Haas F1 depuis 2016

Article suivant

Alonso : "Égoïste, c'est la dernière chose que je suis"

Alonso : "Égoïste, c'est la dernière chose que je suis"
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021