Mercedes n'a rien détecté sur les nouveaux moteurs de Bottas

Valtteri Bottas espère être enfin débarrassé des problèmes de fiabilité moteur qui ont gâché plusieurs des derniers Grands Prix.

Mercedes n'a rien détecté sur les nouveaux moteurs de Bottas

En difficulté depuis le début de la saison, avant de renouer enfin avec la victoire lors du Grand Prix de Turquie, Valtteri Bottas n'a pas non plus été épargné par les ennuis moteur. En cette fin de campagne où la fiabilité du bloc allemand suscite quelques interrogations, le Finlandais a payé le prix fort puisqu'il utilise déjà son sixième V6 de l'année, alors que le quota est réglementairement limité à trois pour le championnat.

Déjà lourdement pénalisé au Grand Prix d'Italie puis au Grand Prix de Russie, Bottas a de nouveau reculé sur la grille de départ du Grand Prix des États-Unis. Cette fois-ci, la sanction n'était que de cinq places, suffisante toutefois pour compromettre ses chances de batailler aux avant-postes. Parti neuvième, le pilote Mercedes a terminé la course au sixième rang mais n'a pas pu jouer son rôle de lieutenant auprès de Lewis Hamilton face aux Red Bull de Max Verstappen et Sergio Pérez.

Après avoir largement mangé son pain noir en ce qui concerne les moteurs, Bottas espère maintenant être débarrassé de toute mauvaise surprise du même type dans la dernière ligne droite du championnat. A priori, les données relevées sur les éléments dont il dispose encore sont rassurantes.

"J'espère vraiment que nous en avons terminé maintenant", explique-t-il. "Je pense que les deux moteurs dans mon stock sont bons, ils semblent OK. Nous n'avons détecté aucun problème avec eux, donc je croise les doigts pour que je puisse aller jusqu'au bout sans pénalité. Car avec une lutte serrée pour le championnat, même si l'on recule seulement de cinq places, ça compromet vraiment la course."

"Je pense que j'ai été un peu plus malchanceux. Avant d'installer le moteur, il passe tous les tests de fiabilité et, en théorie, ça doit aller. Mais la chance n'a pas été de mon côté, nous avons rencontré davantage de défaillances et c'est simplement malheureux. Mais nous espérons vraiment avoir tout réglé désormais. Le temps nous le dira."

Qualifié quatrième avant d'être pénalisé sur le Circuit des Amériques, Bottas s'attendait à vivre une course compliquée face au Ferrari et aux McLaren. Une prédiction confirmée puisqu'il a terminé derrière Charles Leclerc et Daniel Ricciardo.

"C'était difficile comme je m'y attendais, et ça a été rendu plus compliqué encore dans le premier relais car j'étais derrière les AlphaTauri, et je ne pouvais pas passer", précise-t-il. "J'ai évidemment perdu du temps. Malheureusement, il n'y a pas eu de voiture de sécurité ou autre pour m'aider, donc je suis remonté, mais assez lentement."

Bottas s'attend à une autre course difficile à Mexico la semaine prochaine. "Red Bull est toujours bon là-bas, et leur unité de puissance est habituellement bonne à haute altitude", rappelle-t-il. "Je ne m'attends pas à un week-end facile, mais nous irons là-bas pour essayer de prendre plus de points qu'eux."

Lire aussi :

partages
commentaires
La suspension Mercedes, un avantage "puissant" pour la fin de saison ?
Article précédent

La suspension Mercedes, un avantage "puissant" pour la fin de saison ?

Article suivant

Le projet de Mohammed Ben Sulayem, candidat à la présidence de la FIA

Le projet de Mohammed Ben Sulayem, candidat à la présidence de la FIA
Charger les commentaires
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021