Michelin renonce à un retour en F1

partages
commentaires
Michelin renonce à un retour en F1
Par : Basile Davoine
31 août 2018 à 09:54

Michelin a annoncé sa décision de ne pas viser un retour en Formule 1 à moyen terme, renonçant à répondre à l'appel d'offres lancé il y a quelques semaines.

Suite à l'appel d'offres lancé en juillet par la FIA pour la fourniture pneumatique en Formule 1 de 2020 à 2023, Michelin a évalué ses options avant de prendre la décision d'y répondre ou non.

Le manufacturier français avait rapidement émis des réserves quant à la possibilité d'une issue favorable, soulevant deux problématiques : l'obligation de fournir des pneus de 13 pouces en 2020 avant un passage aux 18 pouces la saison suivante, et les exigences concernant la dégradation élevée des gommes.

Lire aussi :

Michelin a tout de même pris le temps nécessaire pour analyser l'ensemble du cahier des charges. La date butoir de dépôt des offres étant ce vendredi 31 août, la firme de Clermont-Ferrand a rendu sa décision : c'est non.  

"Nous avons reçu les spécifications techniques sur la base desquelles la FIA a lancé un appel d'offres, et nous les avons étudiées attentivement", fait savoir Michelin. "Les recommandations de Michelin pour un passage à des pneus 18 pouces, comme en Formule E, ont été prises en compte par les autorités, ce qui nous réjouit."

"Cependant, la demande de fournir des pneus 13 pouces pour la seule saison 2020, ainsi que la dégradation de performance imposée comme faisant partie du spectacle vont à l'encontre de nos principes de gestion efficiente des ressources et de respect pour la technologie d'un pneu durable."

"Par conséquent, Michelin a décidé de s'abstenir de toute réponse à l'appel d'offres et continuera à suivre, en collaboration avec sa direction, le développement de la Formule 1 dans les années à venir."

Passée la date d'aujourd'hui, une décision portant uniquement sur les aspects techniques et de sécurité sera prise le 14 septembre quant au futur manufacturier unique. Le volet commercial des négociations débutera ensuite pour que Liberty Media, propriétaire de la F1, fasse son choix définitif et le propose à la FIA, qui aura le dernier mot.

Un pneu Michelin sur la voiture de Mitch Evans, Jaguar
Prochain article Formule 1
La F1 va changer la position des caméras embarquées en 2019

Article précédent

La F1 va changer la position des caméras embarquées en 2019

Article suivant

EL1 - Pérez premier, Ocon troisième sous la pluie !

EL1 - Pérez premier, Ocon troisième sous la pluie !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités