Ocon croit à la troisième place du championnat pour Renault

Considérant la performance de Renault en Belgique comme un déclic, Esteban Ocon estime que l'écurie tricolore est désormais dans le match pour la troisième place du championnat constructeurs.

Ocon croit à la troisième place du championnat pour Renault

Après la forme affichée par Renault lors du Grand Prix de Belgique, Esteban Ocon est convaincu que l'écurie française est désormais en mesure de se battre pour la troisième place du championnat constructeurs cette année. Le Français et son coéquipier Daniel Ricciardo ont signé à Spa-Francorchamps la meilleure séance de qualifications du Losange depuis son retour en F1 avec une équipe d'usine en 2016, avant de concrétiser en course, l'Australien terminant quatrième devant Ocon, cinquième.

Lire aussi :

Après ce week-end solide, Renault veut confirmer le week-end prochain sur un tracé de Monza où les hautes vitesses pourraient à nouveau favoriser la R.S.20. De quoi booster les espoirs de se battre pour devenir "le meilleur des autres" d'ici la fin de l'année, derrière Mercedes et Red Bull Racing. Avant le Grand Prix d'Italie, Renault est sixième du championnat mais a réduit considérablement l'écart, n'accusant plus que neuf longueurs de retard sur la troisième place occupée par McLaren. De quoi faire de cette position un objectif réaliste ?

"Oui, nous le pouvons", répond Ocon. "Nous le pouvons, il reste dix Grands Prix donc nous ne sommes qu'au début de la saison, plus ou moins. Bien sûr, il y a encore un long chemin, mais c'est très chouette de voir que nous entrons dans ce combat. Nous devons marquer des points régulièrement, il est certain que nous ne voulons pas vivre un deuxième Grand Prix comme celui de Barcelone. Quand il y a des opportunités comme celle-ci [en Belgique] qui arrivent, c'est important de prendre les points, c'est ce que nous avons fait."

Rendez-vous pris à Monza

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20

Pour Ocon, le rendez-vous de Spa a été doublement satisfaisant car le Normand visait ce qu'il avait lui-même appelé "un nouveau départ". De retour en F1 cette saison après une année d'absence, il se sent désormais pleinement dans le rythme après avoir rencontré quelques difficultés.

"Je crois que c'est très, très encourageant", assure-t-il. "Être au rendez-vous avec les Red Bull, c'est chouette vous savez. Très, très chouette. Nous devons le faire beaucoup plus régulièrement. On dirait que nous sommes rapides dès que nous roulons avec un peu moins d'appui aérodynamique. C'était le cas à Silverstone, et en Belgique nous étions à nouveau rapides. C'est dommage de ne pas avoir deux courses à Spa, mais il y a Monza, où nous devrions être rapides aussi."

Les espoirs de Renault vont désormais au-delà des pistes rapides, même s'il faudra le confirmer. Daniel Ricciardo faisait part de sa confiance après avoir mis le doigt sur des réglages qui amènent davantage la monoplace dans sa "zone de confort". En attendant, l'Australien veut miser sur un deuxième gros week-end d'affilée en se rendant en Italie.

"C'est certainement ce à quoi l'on peut s'attendre pour nous, sur ces circuits avec peu d'appui aérodynamique", avance-t-il. "Je pense que nous pouvons nous attendre à être encore compétitifs en allant à Monza. C'est une hypothèse assez solide, en tout cas de mon côté."

partages
commentaires
Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet
Article précédent

Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet

Article suivant

La FIA va repenser le système d'attribution de la Super Licence

La FIA va repenser le système d'attribution de la Super Licence
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021