Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Un peloton resserré prêt à créer des surprises ?

partages
commentaires
Un peloton resserré prêt à créer des surprises ?
Par :
25 févr. 2019 à 15:01

Le milieu de grille pourrait cette saison s'avérer plus serré que jamais, et offrir une lutte passionnante, tandis que l'écart abyssal avec les trois écuries de pointe, tant critiqué l'an passé, est aujourd'hui incertain. C'est l'analyse qui ressort dans le paddock de Barcelone, où ont eu lieu la semaine dernière les quatre premières journées d'essais hivernaux.

Ferrari apparaît pour le moment comme l'équipe à battre, si l'on en croit à la fois les premières analyses de données ainsi que les déclarations du clan Mercedes, avec les pincettes d'usage qu'il faut toutefois prendre dans pareille situation. Mais dans l'ensemble, exceptée l'écurie Williams qui a pris un retard considérable, ce sont toutes les équipes qui ont offert une belle impression en première semaine.

"J'ai l'impression que tout le monde a plutôt une bonne voiture pour le moment", constate Daniel Ricciardo, dont le coéquipier chez Renault, Nico Hülkenberg, a réalisé le chrono le plus rapide jeudi dernier. En fin de semaine dernière, l'Australien insistait sur ce sentiment qu'il avait, selon lequel "tout le monde est capable d'être très rapide".

Lire aussi :

Les données récoltées par Pirelli en Catalogne, où toute la gamme de pneus est mise à disposition des équipes, laissent penser au manufacturier unique de la Formule 1 que la tendance est à un resserrement général du plateau. "Il y a plus que les trois seules écuries de pointe qui semblent être proches", note Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Nous devons maintenant comprendre s'ils cachent quelque chose ou non, mais en analysant les temps au tour, ça semble plutôt serré."

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15

Ce sentiment, Toto Wolff l'évoque également. Interrogé sur le concurrent principal qui se dégage face à Mercedes, le directeur exécutif de l'écurie allemande répond même que ce pourrait être "tout le monde".

"Ce pourrait être Red Bull, c'est certain", précise-t-il. "Ils ont les ressources pour être compétitifs, et c'est une équipe qui a toujours été flexible pour s'adapter à de nouvelles réglementations, et même à des changements de directions. Ferrari est de plus en plus fort. Renault a été l'équipe la plus rapide ces derniers jours. Toro Rosso a été incroyable, Alfa Romeo très bon. Alors tous… il pourrait y avoir une situation dans laquelle nous sommes tous très proches, et où il pourrait y avoir des surprises." 

Pour le quintuple Champion du monde Lewis Hamilton, l'avantage énorme dont disposait les trois top teams n'est pas non plus garanti. "Je crois que pour le moment, on ne peut écarter personne", prévient le Britannique. "Il y a au moins six pilotes actuellement qui peuvent avoir le potentiel de performance pour se battre. Nous devons attendre de voir le développement."

"En ce moment, quand nous faisons des essais, je ne regarde pas ce que font les autres, je ne regarde que mes données et ma compréhension de ce qui se passe avec la voiture et avec les pneus. C'est tout ce que nous pouvons faire. À l'heure actuelle, chacun mène un programme différent, mais j'espère qu'il y a au moins les trois équipes [de pointe, à la lutte pour le titre], et peut-être que Renault pourrait venir s'en mêler, qui sait ?"

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38

Article suivant
Une livrée qui agace Di Montezemolo : "Le rouge Ferrari est sacré"

Article précédent

Une livrée qui agace Di Montezemolo : "Le rouge Ferrari est sacré"

Article suivant

Essais Barcelone 2019 - Le programme de la deuxième semaine

Essais Barcelone 2019 - Le programme de la deuxième semaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine