Pénalités moteur : Red Bull attend de connaître le calendrier final

On sait déjà que les Red Bull écoperont de pénalités moteur cette saison, mais où ? Ce n'est pas encore décidé.

Pénalités moteur : Red Bull attend de connaître le calendrier final

Honda l'a révélé ce jeudi, Max Verstappen et Sergio Pérez ont chacun perdu leur seconde unité de puissance, le premier dans son accident à haute vitesse à Silverstone après une touchette avec Lewis Hamilton, le second dans le carambolage survenu au départ du Grand Prix de Hongrie. Ces groupes propulseurs ne pourront plus être employés en qualifications ni en course, le motoriste japonais espérant toutefois sauver celui de Verstappen pour une utilisation modérée en essais libres.

Il n'y a donc aucun doute : équiper les deux RB16B d'une quatrième unité de puissance – au-delà du quota autorisé – sera inévitable, entraînant des pénalités sur la grille… reste à savoir quand. La Formule 1 s'efforce de recomposer son calendrier de la seconde moitié de saison, dans un contexte où les Grands Prix de Singapour, d'Australie et du Japon ont été annulés, tandis que d'autres sont menacés, comme la Turquie ; le circuit du Mugello et le Qatar sont des candidats potentiels à l'organisation d'une course.

Lire aussi :

"Bien sûr, nous allons devoir prendre des pénalités plus tard dans l'année", a indiqué Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, à Sky Sports F1 pendant les essais de vendredi. "La question est quand, d'un point de vue stratégique. Je pense que nous allons attendre de voir exactement à quoi va ressembler l'évolution du calendrier. Il faut choisir le bon moment pour le faire stratégiquement : est-ce qu'on le fait tôt ou est-ce qu'on le fait un peu plus tard, est-ce qu'on choisit un moment où on connaît peut-être une mauvaise séance et où c'est le moment de faire le changement ?"

Spa-Francorchamps n'est pas un mauvais circuit pour encaisser des pénalités sur la grille, puisque les dépassements y sont considérés plus faciles que la moyenne. Valtteri Bottas et Lance Stroll, sanctionnés pour avoir provoqué le carambolage en Hongrie, l'ont eux-même souligné. Cependant, compte tenu de la pluie attendue pour la course, Horner n'était pas convaincu que ce soit une bonne idée.

"C'est un circuit ouvert, on peut dépasser ici, mais en même temps, si on se qualifie bien, a-t-on envie d'être dans les projections d'eau ? On a vu le danger d'être dans une course humide au dernier Grand Prix. C'est quelque chose que nous évaluons et étudions constamment. Je pense que tant que l'on est flexible avec ça, la bonne opportunité se présentera", a-t-il conclu.

partages
commentaires
Verstappen veut une révision du système de pénalités moteur

Article précédent

Verstappen veut une révision du système de pénalités moteur

Article suivant

Avec la Turquie mais sans le Qatar : la F1 met à jour son calendrier

Avec la Turquie mais sans le Qatar : la F1 met à jour son calendrier
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021