Les pilotes de développement Red Bull davantage sollicités en 2022

Jake Dennis, pilote de développement Red Bull, affirme que la RB18 requiert plus de travail sur le simulateur par rapport à la RB16B, avec laquelle Max Verstappen a été titré en 2021.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB18

Il aura fallu huit ans à Red Bull pour trouver un successeur à Sebastian Vettel. Si l'équipe autrichienne a décroché plusieurs succès à l'introduction de la génération de voitures hybrides, en 2014, elle n'a jamais pu concurrencer sérieusement Mercedes pour la couronne mondiale, du moins jusqu'en 2021 avec l'avènement de Max Verstappen.

En tant que pilotes de développement, Jake Dennis et Sébastien Buemi ont également contribué à leur façon à l'obtention de ce titre de Champion du monde l'an dernier, en passant de nombreuses heures sur le simulateur et en aidant l'équipe lors des week-ends de Grand Prix. Et cette année, beaucoup de travail les attend puisque la RB18, certes rapide, connaît certains problèmes.

Par deux fois, Verstappen a été contraint à l'abandon, laissant son adversaire Charles Leclerc prendre une avance de 46 points après trois courses. En outre, le Néerlandais et son coéquipier, Sergio Pérez, ont dû également faire face à une gestion des pneumatiques difficile, leurs gommes Pirelli s'étant rapidement dégradées au Grand Prix d'Australie.

Pour Dennis et Buemi, le programme est donc très chargé cette année puisqu'en plus de la Formule E, les deux hommes sont beaucoup plus sollicités par Red Bull que l'an passé afin d'aider l'équipe à parfaire ses réglages lors d'un week-end de course.

"J'ai déjà aidé Red Bull pour la course deux fois cette année et je le ferai encore [à Imola]", a expliqué Dennis. "Évidemment, il y a beaucoup de développements en cours avec la nouvelle voiture en ce moment. L'an dernier, la voiture était au bon endroit au bon moment alors que maintenant, pour Max et Sergio, la voiture n'est parfois pas tout à fait performante et il y a beaucoup de travail à faire sur le simulateur. Seb et moi essayons simplement de faire le meilleur travail possible et de rendre la voiture aussi rapide que possible."

Chargé d'effectuer des tâches sur le simulateur de Red Bull depuis 2018, Dennis a confié que les conséquences de la pandémie de COVID sur ses activités entre 2020 et 2021 avaient réduit son temps de roulage et donc son implication. Et selon lui, le motoriste Honda et Verstappen sont les principaux responsables du succès de l'équipe la saison passée.

"Je n'ai pas beaucoup roulé dans le simulateur l'an dernier, je crois que j'ai fait cinq ou six jours seulement parce que j'ai dû déménager à Munich à cause du COVID, donc je ne peux pas vraiment m'attribuer le mérite du titre !" s'est exclamé le Britannique.

"Mais c'était la même chose pour Seb. Red Bull devait simplement essayer de survivre avec les pilotes à leur disposition et je pense que tout le monde a fait du bon travail. Bien entendu, ils ont eu une voiture plus rapide que l'année précédente, l'amélioration du groupe propulseur étant probablement le plus important. Mais Max a néanmoins fait un travail incroyable pour gagner [le titre] par ses propres moyens."

Avec Jake Boxall-Legge

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le Grand Prix de Miami 2022 aura bien lieu
Article suivant Ferrari prolonge le contrat de Carlos Sainz

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France