Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Les pilotes F1 ravis du retour des graviers à Spa

Des pilotes de Formule 1 ont salué le projet de réintroduction des bacs à gravier à la place des dégagements asphaltés dans un certain nombre de virages du circuit de Spa.

Le circuit de Spa, qui accueille le Grand Prix de Belgique, a confirmé il y a quelques jours que, dans le cadre de l'obtention d'une licence FIM pour faire courir les compétitions internationales de moto et à terme attirer le MotoGP, un projet de rénovation de la piste serait mis en place à l'horizon 2022. Parmi les grands axes de ce plan, le retour des bacs à gravier (qui ont la préférence des motards en la matière) dans certaines zones de la piste, et notamment la Source, le Raidillon, Blanchimont, les Combes et Stavelot.

Depuis plusieurs années, les zones de dégagement asphaltées sont au cœur des débats, d'aucuns arguant que, si elles sont mises en place pour des raisons de sécurité et économiques, elles offrent au pilote une trop grande marge d'erreur et même la possibilité de ne pas payer le prix de ses fautes.

Lire aussi :

"Je pense que la seule chose qui manque à Spa actuellement ce sont les graviers et l'herbe après les vibreurs de sortie [de virage]", a déploré Carlos Sainz. "Aujourd'hui, nous avons été trop loin en termes de ressenti du risque, et l'équilibre risque/récompense n'est pas suffisamment bon sur ces circuits modernes."

Dans une saison où la F1 a visité des tracés à l'ancienne comme le Mugello ou le Nürburgring, les pilotes ont eu à de nombreuses reprises l'occasion de souligner leur appréciation des bacs à gravier. "Bienvenue à nouveau au gravier et prions pour qu'il y ait plus de gravier à l'avenir, ainsi que de l'herbe et tout le reste", a ajouté Sainz lorsqu'il a été interrogé par Motorsport.com.

"Parce que c'est exactement ce dont nous avons tous besoin pour rendre les circuits à nouveau beaux et spectaculaires. J'espère qu'il se passera autre chose à Spa et qu'ils ne gaspilleront pas 80 millions d'euros en graviers ! Mais bienvenue aux graviers, et continuons à prier pour plus de graviers et plus d'herbe."

George Russell insiste sur le fait que les pilotes doivent être punis pour les erreurs qu'ils commettent sur la piste. "C'est ça, la course", a déclaré le pilote Williams lorsqu'il a été interrogé par Motorsport.com. "C'est avoir ce frisson, être à la limite, savoir que si vous faites une erreur, vous serez puni. Et malheureusement, il y a trop de circuits, évidemment pour des raisons de sécurité, qui ne vous donnent pas cet élément en pilotant."

"On a donc enlevé du gravier pour certaines raisons et on l'a remis pour d'autres. Et je pense que du point de vue du pilote – je ne connais pas nécessairement toutes les implications en matière de sécurité – il serait bon de voir à nouveau des circuits plus purs avec ces dégagements faits de graviers."

Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, serait le premier heureux de la réintroduction des bacs à gravier à la condition qu'ils soient jugés appropriés pour les virages en question. "Je l'ai déjà dit, virage par virage, circuit par circuit, et si cela fonctionne dans une circonstance particulière, absolument", a-t-il déclaré à la question posée par Motorsport.com.

"Si cela ne fonctionne pas, alors nous devons examiner la situation dans son ensemble, et la FIA, en collaboration avec la FIM, [le fera] dans cette perspective. Il y a un certain nombre de contributions. Nous continuerons à examiner la situation circuit par circuit, virage par virage, pour essayer de faire le meilleur choix."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
L'ultime élément de la performance qui ne se trouve pas sur ordinateur

Article précédent

L'ultime élément de la performance qui ne se trouve pas sur ordinateur

Article suivant

Pourquoi le Vietnam a annulé une course qui n'aurait pas eu lieu

Pourquoi le Vietnam a annulé une course qui n'aurait pas eu lieu
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Auteur Fabien Gaillard
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Formule 1
7 mars 2021
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021