Les pilotes "surpris" par la gestion du Safety Car à Bakou

Charles Leclerc, Carlos Sainz et Sebastian Vettel ont fait part de leurs inquiétudes concernant la sortie tardive de la voiture de sécurité à la suite de l'accident de Max Verstappen au Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Les pilotes "surpris" par la gestion du Safety Car à Bakou

À quatre tours de l'arrivée du Grand Prix d'Azerbaïdjan, une défaillance du pneu arrière gauche a envoyé Max Verstappen en tête-à-queue dans la ligne droite de départ/arrivée, la portion la plus rapide du circuit. Le Néerlandais a percuté le mur et a éparpillé des débris en carbone sur la piste. L'accident a été suffisamment important pour neutraliser l'épreuve par un Safety Car puis l'interrompre par un drapeau rouge.

Cependant, la voiture de sécurité n'est pas immédiatement entré en piste, ce qui a poussé Ferrari à informer Charles Leclerc que la course suivait toujours son cours malgré l'accident. "C'est une blague, c'est une blague", a répété Leclerc en réponse, avant d'ajouter : "[Mettez le] Safety Car tout de suite, qu'est-ce que [la direction de course] attend ?"

Finalement, la Mercedes-AMG GT R de la FIA a été déployée une minute et trente secondes après que le crash de Verstappen se soit produit, le laissant vulnérable face au reste du peloton abordant le premier virage à haute vitesse. Au terme du Grand Prix, Leclerc est revenu sur la prise de décision tardive de la direction de course en répondant aux questions de Motorsport.com.

"J'étais simplement surpris qu'il n'y ait pas eu le Safety Car plus tôt, c'est pourquoi j'ai fait part de mes inquiétudes à la radio", a expliqué le pilote Ferrari. "Parce que, pour moi, il était clair qu'il fallait arrêter d'attaquer après un accident comme celui-ci. C'était au milieu d'une ligne droite, donc c'était assez dangereux. [La neutralisation] a pris plus de temps qu'espéré, c'est tout. Mais je pense que les pilotes ont tous été surpris pour la même raison."

Lire aussi :

Et l'autre côté du garage Ferrari était également préoccupé, comme l'a révélé Carlos Sainz en interview. "Normalement, quand il y a un accident aussi important, il y a d'abord un double [drapeau] jaune, puis quelques secondes après, il y a un Safety Car", a-t-il déclaré après la course. "Aujourd'hui, il a fallu une minute, je pense, pour que le Safety Car soit déployé, et nous avons dû franchir une zone d'accident avec des drapeaux jaunes uniquement."

En tant que directeur du GPDA, l'association des pilotes, Sebastian Vettel a confirmé que la voiture de sécurité est sorti bien plus tard que lors de scénarios similaires. "Je me suis demandé pourquoi il a fallu tant de temps pour que le Safety Car sorte après que Max ait eu son accident", a révélé le quadruple Champion du monde. "Il était assez clair qu'il se tenait au milieu de la piste et [la décision] a pris un peu de temps. Nous allons savoir pourquoi."

L'affaire devrait être évoquée par Charles Leclerc lors du prochain briefing des pilotes "pour comprendre pourquoi [la sortie de la voiture de sécurité a pris un peu plus de temps que la normale". Les pilotes s'entretiendront de nouveau avec Michael Masi, le directeur de course de la FIA, au terme des Essais Libres du vendredi du Grand Prix de France, dans moins de deux semaines.

partages
commentaires

Voir aussi :

Stats Bakou 2021 - Fin de série historique pour Hamilton

Article précédent

Stats Bakou 2021 - Fin de série historique pour Hamilton

Article suivant

Massa : Tout le monde veut voir deux équipes se battre

Massa : Tout le monde veut voir deux équipes se battre
Charger les commentaires
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021
Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes Prime

Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes

Vous vous méprenez si vous pensez que les avancées technologiques en Formule 1 se sont limitées aux voitures ces dernières années. Ce n'est pas seulement ce dans quoi les pilotes s'assoient qui évolue, mais aussi ce qu'ils portent.

Formule 1
14 juil. 2021
Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications Prime

Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications

Oubliez le surnom ridicule de "Monsieur Samedi". George Russell ne se contente pas de statistiques de qualifications impressionnantes. Ce jeune talent très complet est en train de sortir Williams du marasme alors qu'il envisage un avenir chez Mercedes, explique Luke Smith.

Formule 1
13 juil. 2021