Pirelli face à Bridgestone pour le prochain contrat de pneus F1 ?

Pirelli, fournisseur de la Formule 1 depuis 2011, se prépare à affronter de nouveaux candidats après la clôture de l'appel d'offres de la FIA, et Bridgestone pourrait avoir manifesté son intérêt.

Le logo Bridgestone

En début d'année, la FIA a lancé un appel d'offres pour le contrat 2025-2027 de fourniture de pneumatiques, avec la possibilité de le prolonger jusqu'en 2028. La date limite de dépôt des candidatures ayant été fixée au 15 mai, la FIA procède désormais à l'évaluation du profil des parties intéressées avant de désigner les candidats retenus le 16 juin.

Ceux-ci passeront ensuite à l'étape suivante du processus, qui comprendra des discussions avec Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1. Lors du dernier appel d'offres en date, qui concernait les saisons 2020 à 2023, Pirelli a dû faire face à la marque sud-coréenne Hankook.

Précisons que Pirelli s'est vu accorder une prolongation d'un an, jusqu'à fin 2024, en raison de l'introduction tardive du nouveau Règlement Technique provoquée par la pandémie de COVID.

Concernant la période 2025-2027, il est entendu que Pirelli n'est pas la seule marque à avoir présenté une offre. Bien que la FIA n'ait pas confirmé le nombre de candidats ni leur identité, certaines sources dans le paddock ont laissé entendre que le japonais Bridgestone s'était porté candidat.

Impliqué en Formule 1 entre les saisons 1997 et 2010, Bridgestone a été le fournisseur unique à partir de 2007, après le retrait de Michelin. Depuis son départ de la catégorie reine, Bridgestone s'est concentré sur les principaux championnats japonais mais aussi sur des catégories internationales. Sa marque Firestone est l'unique manufacturier de l'IndyCar.

Il y a peu, Eiichi Suzuki, responsable de la planification sports mécaniques de Bridgestone, a confié à Motorsport.com, que la marque réfléchissait à un engagement dans d'autres championnats, y compris la F1 : "Nous réfléchissons toujours à l'amélioration de notre fourniture dans nos activités de sports mécaniques dans les catégories mondiales, y compris la F1. Bien entendu, nous menons des recherches sur ces questions."

Bridgestone n'a toutefois pas confirmé si cet intérêt l'avait amené à se porter officiellement candidat à l'appel d'offres pneumatiques. Un porte-parole a déclaré : "Bridgestone a un héritage de plus de 60 ans dans le sport automobile et nous continuerons à mener des activités durables dans le sport automobile au niveau mondial. Toutefois, nous nous abstenons de tout commentaire sur des catégories particulières."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Le GP d'Afrique du Sud absent du calendrier F1 2024
Article suivant Verstappen n'a "rien fait de mal" en signant le meilleur tour

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France