Pirelli pas inquiété par le banking de Zandvoort

Si Pirelli a dû s'en tenir aux simulations dans la préparation du Grand Prix des Pays-Bas, le manufacturier italien assure que les virages inclinés du circuit de Zandvoort ne mettront pas les pneumatiques en difficulté.

Pirelli pas inquiété par le banking de Zandvoort

La Formule 1 découvre un tout nouveau circuit ce week-end en posant ses valises à Zandvoort. Car si le championnat s'est rendu près de la mer du Nord de 1952 à 1985, jamais la configuration actuelle de la piste n'a été utilisée en catégorie reine. Il y aura donc de nombreuses découvertes de vendredi à dimanche, que ce soit chez les pilotes, les équipes ou bien chez Pirelli.

Le manufacturier italien apportera ses composés les plus durs (les pneus C1, C2 et C3) et sera confronté à un virage très particulier : Arie Luyendykbocht, une longue courbe à droite inclinée à 19°, bien plus que les 9° du banking d'Indianapolis ayant causé les crevaisons spectaculaires des pneus Michelin en 2005.

Pourtant, malgré le profil du virage et l'absence de roulage dans des conditions réelles, Pirelli ne s'inquiète pas du futur comportement de ses pneumatiques. "Nous avons attendu les simulations mises à jour des équipes pour mieux comprendre quel est le niveau de stress sur le pneu, ou comment les pneus fonctionnent sur l'ensemble du circuit, et surtout le dernier virage", a précisé Mario Isola, directeur de Pirelli F1.

Lire aussi :

"Les prescriptions ne sont pas hors-normes, elles sont similaires à d'autres circuits sévères, en matière de carrossage et de pression minimale pour le départ. Dans les simulations, les pneus subissent une plus grande charge sur les deux virages inclinés que sur un virage plat. Mais en regardant les chiffres absolus, nous avons d'autres circuits avec un tel niveau de sévérité. Par exemple, nous avons Silverstone qui est plus sévère, nous avons aussi Spa qui est plus sévère. [À Zandvoort] il n'y a que deux virages inclinés, disons un et demi, car le premier est très, très court. Donc cela affecte les prescriptions, mais cela ne les bouleverse pas."

Isola a également révélé que les ingénieurs de Pirelli avaient planché sur l'introduction d'une construction spéciale l'an dernier pour le Grand Prix des Pays-Bas. Mais les confinements dus au COVID-19 suivis de l'introduction des nouvelles règles sur le train arrière et d'une nouvelle carcasse "plus robuste" à Silverstone ont fini par convaincre Pirelli d'aborder le week-end néerlandais avec ses gommes habituelles.

"Au début de l'année 2020, lorsque Zandvoort figurait pour la première fois au calendrier, nous avons effectué une simulation très préliminaire", a poursuivi Isola. "Les équipes n'étaient pas sûres de ce qui allait se passer. Aujourd'hui, je pense que nous disposons de bien meilleures informations et d'un meilleur produit. Nous avions planifié un test de la construction que nous voulions proposer à Zandvoort. Puis tout a été stoppé à cause du Covid, donc nous n'avons pas poursuivi dans cette voie."

"Je dois dire que [les équipes] ont récupéré la majeure partie de l'appui aérodynamique. Donc l'appui n'est pas le paramètre qui a eu une influence sur la décision de garder les mêmes pneus. Notre nouvelle construction nous aide, c'est certain."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Pour Steiner, Williams n'a pas volé ses points à Spa

Article précédent

Pour Steiner, Williams n'a pas volé ses points à Spa

Article suivant

Le GP des Pays-Bas appelle les fans à ne pas huer Hamilton

Le GP des Pays-Bas appelle les fans à ne pas huer Hamilton
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021