Formule 1 GP du Qatar

Les pneus inquiètent à Losail, la FIA intervient en urgence

La FIA et Pirelli ont découvert des faiblesses sur les pneus à l'issue des essais libres du Grand Prix du Qatar. Par précaution, des mesures sont mises en places, et d'autres complémentaires pourraient suivre.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB19, Liam Lawson, AlphaTauri AT04

Changement de programme ce samedi à Losail, où des préoccupations liées aux pneus ont été découvertes par la FIA et Pirelli. Une conséquence de l'analyse menée sur les enveloppes ayant roulé pendant une vingtaine de tours lors des premiers essais libres, ce que fait à chaque fois le manufacturier unique de la Formule 1. 

Cette analysé a mis en lumière "sur un grand nombre de pneus" une séparation entre le composé et la carcasse, provoquant d'évidentes inquiétudes pour la sécurité. "La FIA et Pirelli estiment qu'un nombre significatif de tours supplémentaires avec ces pneus pourrait entraîner des dommages circonférentiels, avec une perte de pression", précise l'instance internationale. "Les pneus analysés avec un nombre de tours inférieurs ont montré une étendue plus réduite du problème"

La FIA indique que ce sont les nouveaux vibreurs du circuit de Losail qui sont vraisemblablement à l'origine de ce problème, "causé par la haute fréquence entre le flanc du pneu et les bordures pyramidales de 50 mm largement utilisées sur cette piste, aggravé par la propension à monter sur ces bordures". 

Avant le début du week-end, Yuki Tsunoda avait évoqué chez AlphaTauri la préoccupation des ingénieurs, le pilote japonais décrivant notamment très bien cette "marche" entre le vibreur et l'autre côté de la piste.

En raison de ces inquiétudes mettant en jeu la sécurité des pilotes, la FIA a d'ores et déjà pris plusieurs décisions : 

  • Les limites de la piste seront revues dans les virages 12 et 13 (sans qu'elle ne soient détaillées à ce stade) ;
  • Il y aura une séance d'essais libres de "familiarisation" de 10 minutes organisée à 16h (heure locale, soit 15h en France) pour permettre aux pilotes de s'adapter aux nouvelles limites de piste ; 
  • Le Shootout sera donc décalé de 20 minutes par rapport à l'horaire initial (soit 15h20 en France désormais)

À la suite de la course sprint (19h30 en France), une nouvelle analyse détaillée des pneus utilisés pendant 19 tours sera menée par Pirelli et par la FIA afin de déterminer si de nouvelles mesures doivent être prises. Si les conditions de sécurité ne sont toujours pas satisfaisantes, le législateur imposera pour le Grand Prix du Qatar, dimanche, les mesures complémentaires suivantes : 

  • Le paramètre de durée de vie des pneus n'excèdera pas 20 tours, limite qui sera en fait portée à 22 pour tenir compte des tours d'entrée et sortie réalisés en qualifications ; 
  • Tous les pilotes seront dans l'obligation de changer de pneus au moins trois fois pendant la course. 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Russell insiste sur sa forme "exceptionnelle" en qualifs
Article suivant Rodin et l'influence des écuries : "Comme si les fous géraient l'asile !"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France