Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Pourquoi les commissaires ont sanctionné Vettel à Montréal

partages
commentaires
Pourquoi les commissaires ont sanctionné Vettel à Montréal
Par :
10 juin 2019 à 07:42

Selon les informations de Motorsport.com, un second mouvement du volant effectué par Sebastian Vettel après avoir retrouvé le contrôle de sa Ferrari a été central dans sa pénalité du Grand Prix du Canada.

Les commissaires de course de Montréal ont estimé que Vettel a rejoint la piste de façon dangereuse suite à son erreur à la première chicane du 48e tour et forcé Lewis Hamilton à sortir de piste. La pénalité de cinq secondes imposée pour l'incident a entraîné la perte de ce qui aurait été la première victoire de Ferrari et de Vettel en 2019, au profit de Hamilton.

Le quadruple Champion du monde était catégorique après coup sur le fait de n'avoir pas mal agi et il affirmait avoir été impuissant dans cette situation car sa voiture était hors de contrôle après le passage par l'herbe. Cependant, même s'il est clair au vu des images embarquées que Vettel a lutté pour retrouver le contrôle de sa monoplace au moment de passer de l'herbe à la piste, il apparaît que la décision des commissaires s'est basée sur les actions de Vettel à partir du moment où il a effectivement retrouvé le contrôle.

Lire aussi :

Les commissaires ont analysé des ralentis de ce que l'Allemand a fait à partir du moment où il a repris le contrôle et commencé à faire tourner sa voiture, et ils ont estimé qu'il aurait pu effectuer des choix différents qui, eux, n'auraient pas été contraires aux règles. Ainsi, les images montrent clairement Vettel corriger un survirage au moment de rejoindre la piste, ce qui est démontré par un mouvement net du volant vers la droite.

Peu après cela, une fois la correction du survirage effectuée par Vettel, ce dernier a commencé à tourner vers la gauche pour suivre la direction du circuit, suggérant qu'il était donc désormais en contrôle. Mais une fraction de seconde plus tard, au lieu de continuer vers la gauche, Vettel redresse le volant, ce qui permet à sa voiture de se déporter légèrement vers la droite, coupant alors la route que Hamilton était en passe de prendre si la place lui avait été laissée. Le mouvement pour redresser la direction, qui a placé la Ferrari sur le chemin de la Mercedes, semble être la clé de la décision unanime des commissaires de punir Vettel.

Lire aussi :

Les commissaires ont également utilisé des images d'une caméra de surveillance supplémentaire, non diffusées à la télévision, montrant que Vettel a tourné la tête et regardé dans ses rétroviseurs pour voir où se situait Hamilton au moment où il a redressé le volant. Les images embarquées de l'incident de Vettel montrent également sa tête se tourner vers les rétroviseurs quand il dévie, suggérant qu'il savait alors où se trouvait le Britannique.

Si Vettel avait continué de tourner vers la gauche une fois le contrôle repris, il y aurait probablement eu assez d'espace pour permettre à Hamilton de passer par la droite, auquel cas la question n'aurait certainement pas fait l'objet d'une enquête. Le fait que la télémétrie montre que Hamilton a été obligé de freiner pour éviter la collision avec Vettel indique que le pilote Mercedes a été surpris par les agissements de son adversaire.

Le précédent Verstappen au GP du Japon 2018

Le précédent pour la décision de punir Vettel, à la fois pour un retour en piste dangereux et le fait d'avoir forcé un rival à sortir de piste, a été fixé l'an passé au Japon, quand Max Verstappen a écopé d'une pénalité de cinq secondes pour un incident similaire à la chicane. Verstappen avait été au large dans le premier tour de course et était revenu en piste de façon agressive, poussant Kimi Räikkönen à l'extérieur à la sortie.

À l'époque, Charlie Whiting, directeur de course de la F1, avait déclaré : "C'était très clairement une pénalité, car Max est sorti de la piste avant d'y revenir de façon dangereuse. Il faut revenir en piste en toute sécurité, mais Kimi était là et il l'a tassé hors piste. Donc je pense que c'était très simple à juger pour les commissaires."

Article suivant
Hamilton : "J'aurais probablement fait pareil" que Vettel

Article précédent

Hamilton : "J'aurais probablement fait pareil" que Vettel

Article suivant

Photos - La course du Grand Prix du Canada 2019

Photos - La course du Grand Prix du Canada 2019
Charger les commentaires