Red Bull et Honda précisent leur collaboration pour 2022

Entre soutien logistique en 2022 et partenariat au-delà de la Formule 1 ensuite, les liens entre Red Bull et Honda sont très loin d'être rompus.

Red Bull et Honda précisent leur collaboration pour 2022

Un retrait de la Formule 1, mais pas de divorce pour Honda avec Red Bull. Au contraire, les liens entre les deux entités vont durer et même se consolider bien au-delà de la simple sphère sportive de la catégorie reine. Si le motoriste japonais s'apprête à achever sa dernière saison d'engagement officiel, d'ailleurs célébrée ce week-end à travers une livrée spéciale sur la RB16B au Grand Prix de Turquie, en coulisses le partenariat restera très marqué.

On le sait, dès l'an prochain Red Bull exploitera en son nom propre l'unité de puissance Honda, reprenant à son compte la propriété intellectuelle de la marque. L'équipe autrichienne se dote actuellement d'un département moteur à Milton Keynes, avec de grandes ambitions à court, moyen et long terme. L'engagement de Honda en F1 ne sera plus officiel après cette saison, néanmoins le constructeur demeurera impliqué en 2022.

L'an prochain, Red Bull Powertrains bénéficiera du soutien de Honda pour l'assemblage des moteurs, l'ingénierie et les opérations piste. En 2023, Red Bull prendra la totalité de ces responsabilités à sa charge, après cette période de transition pour les écuries Red Bull Racing et AlphaTauri. Par ailleurs, des employés de Honda Racing Development UK rejoindront Red Bull Powertrains.

Une fois cette transition assurée, Red Bull et Honda ne rompront pas leurs liens pour autant. Un accord a été signé autour de plusieurs axes, parmi lesquels le développement des jeunes pilotes, des initiatives marketing et des synergies autour d'autres disciplines en sports mécaniques. Le Red Bull Junior Team et Honda Formula Dream Project seront partenaires avec l'objectif de faire émerger de nouvelles générations de pilotes japonais au plus haut niveau du sport automobile.

"La collaboration de Red Bull avec Honda a rencontré beaucoup de succès et, tandis que notre partenariat en Formule 1 change, aucun de nous ne souhaite que ce soit la fin de l'histoire", explique Christian Horner, directeur de Red Bull. "Nous sommes très heureux que nos ambitions et notre passionnant projet Red Bull Powertrains soient fortement soutenus en 2022 par Honda, techniquement et opérationnellement. Cela permettra d'assurer à Red Bull la transition en douceur vers le statut de constructeur de châssis et de moteur."

"C'est également enthousiasmant que notre collaboration avec Honda s'étende à diverses formes d'activités sportives, du développement des pilotes à d'autres disciplines, et même au-delà du sport. Cette partie de l'aventure de Honda en Formule 1 touche à sa fin, mais ensemble, nous nous lançons dans un nouveau projet fascinant."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pérez n'a "aucun doute" sur sa capacité à redresser la barre

Article précédent

Pérez n'a "aucun doute" sur sa capacité à redresser la barre

Article suivant

L'équipage de la voiture médicale positif au COVID-19

L'équipage de la voiture médicale positif au COVID-19
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021