Red Bull n'a pas de problème avec le "jeu" de Hamilton en fin de Q3

Christian Horner a déclaré n'avoir aucun "problème majeur" avec le "jeu" joué selon lui par Lewis Hamilton à la fin des qualifications du GP de Hongrie.

La fin des qualifications du Grand Prix de Hongrie 2021 de F1 a vu les deux Red Bull choisir de quitter la voie des stands après les deux Mercedes, alors que sur le run précédant de la Q3, qui plaçait Lewis Hamilton en pole provisoire, elles étaient parties avant les Flèches d'Ébène. Or, la lenteur des tours de Valtteri Bottas et de Hamilton a placé Max Verstappen et Sergio Pérez en position périlleuse dans le dernier secteur alors que la séance touchait à sa fin.

Si le Néerlandais a passé la ligne de chronométrage avant le drapeau à damier, Pérez à de son côté été piégé. Cette situation a suscité des remous auprès de certains fans et observateurs, alors même que les pilotes de l'écurie autrichienne n'ont pas cherché à s'en plaindre et y ont très peu fait référence. Il faut dire qu'aucun des trois pilotes des deux écuries qui ont déclenché le chronomètre n'a amélioré par la suite, figeant la première ligne 100% Mercedes et la troisième position de Verstappen.

Lire aussi :

Dans un contexte où la polémique semble être recherchée en permanence après l'accrochage de Silverstone, les questions ont évidemment fusé vers le camp Red Bull. Et pourtant, Christian Horner, le directeur de la structure de Milton Keynes, n'a pas trouvé grand-chose à redire à ce qu'il a décrit comme "un petit jeu" en fin de séance.

"Lewis a mis un sacré tour en banque, et puis évidemment il a juste ralenti, ralenti, ralenti et il ne voulait évidemment pas offrir à nos voitures un run propre", a-t-il expliqué pour Sky Sports. "Mais c'est son droit de le faire. Il a la position sur la piste. Nous n'avons pas de problème majeur. Désormais, tout ce qui compte c'est demain."

Quand il lui est demandé si Red Bull aurait fait la même chose si la situation était inversée, le dirigeant britannique a ajouté : "Je crois que nous nous serions probablement plus concentré sur la préparation de nos pneus, car on a pu voir que son temps au tour était loin de son [meilleur] chrono. Il était à l'évidence plus intéressé par ce qui se passait derrière. Mais ça fait partie du jeu."

partages
commentaires
Hamilton : Les sifflets me donnent de la force
Article précédent

Hamilton : Les sifflets me donnent de la force

Article suivant

Brillant cinquième, Gasly gagne son pari

Brillant cinquième, Gasly gagne son pari
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021