Mercedes, Ferrari, Red Bull : un match à trois palpitant ?

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, s'attend à une saison 2020 de Formule 1 passionnante entre son équipe, Mercedes et Ferrari, à moins que quelqu'un "sorte un lapin de son chapeau".

Mercedes, Ferrari, Red Bull : un match à trois palpitant ?

Jamais détrôné depuis le début de l'ère hybride de la F1, Mercedes a remporté tous les titres pilotes et constructeurs depuis 2014, et toujours avant la dernière course de la saison, Ferrari et Red Bull n'ayant pas réussi à se mettre au niveau de performance des Flèches d'argent sur une saison. L'an dernier, Ferrari semblait prêt à mettre un terme à la série de domination de Mercedes lors des essais hivernaux, mais Mercedes a finalement remporté les huit premières courses de l'année.

Mais si 2019 avait apporté un nouveau règlement aérodynamique pour aider les dépassements, décrit par Red Bull comme étant la raison à son difficile début de saison, ainsi qu'un passage à des pneus à bande de roulement plus étroite qui ne convenaient pas à Ferrari, l'année 2020 ne comportera pas de changements réglementaires significatifs. La convergence des performances entre les équipes de pointe entrevue au fil de la saison dernière a convaincu Christian Horner que la F1 pourrait enfin retrouver une lutte à plusieurs pour le titre.

Lire aussi :

"Nous faisons face à une continuité dans tous les aspects cette année avec les pilotes, les règles, ainsi que la fourniture et le règlement moteur", explique Horner. "Donc à moins que quelqu'un sorte un lapin de son chapeau, je pense que nous sommes prêts pour une saison vraiment passionnante entre Mercedes, Ferrari et nous-mêmes. Et ça pourrait être une saison vraiment palpitante."

Red Bull a vécu des saisons à la dynamique similaire depuis le début de l'ère hybride, avec des premières courses compliquées et un retard progressivement rattrapé au fil de l'année. Max Verstappen, qui a signé une extension de contrat jusqu'à fin 2023, a souligné l'importance pour l'équipe d'être au niveau de ses rivaux dès l'Australie. Horner ne voit pas de raison qui empêcherait cela en 2020, s'appuyant notamment sur les progrès effectués par Honda l'année dernière.

"Les changements sur l'aileron avant et les pneus durant l'hiver ont semblé plus nous affecter que nos concurrents", poursuit Horner. "Et bien sûr, il y avait aussi un retard à rattraper sur le plan de la puissance. Mais je pense qu'à partir de l'Autriche, nous avons réussi à être au niveau, et la deuxième partie d'année a été très compétitive pour nous."

"Si je regarde 2017 [2018, ndlr], nous avions une voiture fantastique en début d'année, nous aurions dû être en première ligne à Melbourne et nous avons gagné la seconde course en Chine. Nous avions une voiture très, très compétitive début 2017. Et encore une fois, avec la stabilité réglementaire, je pense que nous pourrons faire de nouveau cela entre 2019 et 2020. On ne peut pas jauger ce que font les autres. Mais théoriquement, on s'attend à ce que la voiture de Melbourne [2020] soit une évolution de la voiture d'Abu Dhabi [2019]."

partages
commentaires
Alonso n'est plus ambassadeur de McLaren

Article précédent

Alonso n'est plus ambassadeur de McLaren

Article suivant

Ocon était "très proche" du baquet Mercedes pour 2020

Ocon était "très proche" du baquet Mercedes pour 2020
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021