Renault confirme le retour en piste d'Alonso aujourd'hui

Fernando Alonso va prendre le volant de la Renault R.S.20 pour la première fois ce mardi, à Barcelone.

Renault confirme le retour en piste d'Alonso aujourd'hui

L'écurie Renault n'avait pas voulu le confirmer dès dimanche, mais c'est désormais chose faite : Fernando Alonso fait ce mardi son grand retour dans le baquet d'une Formule 1. Le double Champion du monde va prendre le volant de la R.S.20 dans le cadre d'une journée de tournage, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Ces essais seront limités à 100 kilomètres et devront se faire avec des pneus Pirelli de démonstration, conformément à la réglementation en vigueur.

Lire aussi :

Alonso remplacera Daniel Ricciardo aux côtés d'Esteban Ocon l'an prochain au sein de l'équipe d'Enstone, qui sera rebaptisée Alpine F1 Team. L'Espagnol a commencé à travailler avec la structure tricolore il y a quelques semaines, passant notamment plusieurs jours dans les deux usines et découvrant également le simulateur Renault. Il s'agit désormais de sa première expérience en piste avec sa nouvelle équipe.

"Ce sera une sensation incroyable après deux années sans piloter une F1", se réjouit Alonso. "J'ai vraiment hâte. Je crois que ce sera comme un nouveau départ, que je serai surpris par la vitesse de la voiture, ses performances au freinage, la vitesse de passage en courbe, beaucoup de choses qui m'étonneront à nouveau. C'est très particulier de revenir à Barcelone. Je me souviens de mes premiers essais avec Benetton en 2000, c'était à Barcelone, et ce sera sur le même circuit vingt ans plus tard."

Fernando Alonso, Benetton Renault

"Ce sera l'une des dernières occasions avec le nom Renault sur la voiture, car l'an prochain ça changera. Je me sens très privilégié et je suis impatient. Se préparer pour ces essais n'étaient pas simples. Avec le COVID, les préparatifs ne sont pas normaux, il n'y a pas eu beaucoup de journées dans le simulateur, mais nous sommes prêts. Il n'y aura que 100 km, c'est une journée de tournage, donc nous essaierons de maximiser ces tours et d'avoir de belles images. Je sais que je vais apprendre et découvrir beaucoup de choses. J'aurai une approche très ouverte et je vais essayer d'apprendre à chaque kilomètre."

La dernière fois qu'Alonso a piloté une Formule 1, c'était en avril 2019 à Bahreïn, dans le cadre d'une journée d'essais au volant de la McLaren-Renault. Ces deux dernières années, le pilote de 39 ans a relevé plusieurs défis dans d'autres disciplines, remportant notamment les 24 Heures du Mans à deux reprises (2018, 2019), le Championnat du monde d'Endurance, les 24 Heures de Daytona, et participant au Dakar ainsi qu'aux 500 Miles d'Indianapolis. L'Indy 500, disputé en août dernier, constitue d'ailleurs sa dernière sortie officielle en compétition.

partages
commentaires
Les notes du Grand Prix de l'Eifel 2020
Article précédent

Les notes du Grand Prix de l'Eifel 2020

Article suivant

Même sans Honda, l'avenir de Tsunoda chez Red Bull n'est pas menacé

Même sans Honda, l'avenir de Tsunoda chez Red Bull n'est pas menacé
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021