Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
16 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
37 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
101 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
122 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
212 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
226 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Aide au freinage : Renault disqualifié du GP du Japon

partages
commentaires
Aide au freinage : Renault disqualifié du GP du Japon
Par :
23 oct. 2019 à 20:05

Renault a été reconnu coupable d'avoir utilisé une aide au pilotage interdite lors du Grand Prix du Japon, suite à la réclamation portée par Racing Point.

À l'issue du Grand Prix du Japon, Racing Point avait porté réclamation à l'encontre de Renault F1 Team, estimant que la R.S.19 était équipée d'un système lui permettant de pré-régler l’ajustement de répartition de freinage en fonction de la distance. Les commissaires avaient accepté cette requête et précisé que tout serait étudié en temps et en heure, aussi bien les arguments de Racing Point que ceux du Losange pour se défendre. 

Lire aussi :

Après une audience qui s'est tenue ce mercredi dans les locaux de la FIA à Genève, les commissaires ont statué sur le litige, considérant que Renault n'avait pas enfreint le règlement sur un plan technique, mais que le système en question demeurait bel et bien une aide au pilotage ayant profité à Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg. Par conséquent, la décision a été prise de disqualifier les deux pilotes du Grand Prix du Japon, qu'ils avaient bouclé dans les points. L'Australien avait terminé sixième et l'Allemand neuvième, et leur exclusion va profiter aux pilotes classés derrière eux. Renault a jusqu'à jeudi matin (10h, heure de Mexico) pour faire appel. 

Une infraction sportive mais pas technique

Les documents officiels de la FIA, rendus publics mercredi soir, précisent que les soupçons de Racing Point se sont basés sur des allégations fournies par un ancien employé de Renault. 

Pour sa défense, Renault a fourni tous les détails de son système afin qu'ils soient étudiés par la FIA, qui les a toutefois gardés confidentiels. Dans leur rapport, les commissaires du Grand Prix du Japon – qui ont participé à l'audience par visioconférence – ont conclu au fait que le système en question faisait partie intégrante de celui régi par l'article 11.9 du Règlement Technique de la Formule 1, qu'il ne s'agissait pas d'un pré-réglage en fonction de la distance comme suspecté, et que les pilotes utilisaient des boutons sur le volant pour contrôler la répartition du freinage, conformément à ce qu'énonce l'article 8.6.3 du même Règlement Technique. 

"Les commissaires estiment que Renault utilise des solutions innovantes pour exploiter certaines ambiguïtés du Règlement Technique et d'autres documents, mais que son système n'enfreint pas le Règlement Technique", précise le rapport. Néanmoins, et presque paradoxalement, les mêmes commissaires estiment que ce système est à leur yeux une aide au pilotage, ce qui contrevient alors au Règlement Sportif de la Formule 1. 

"Le système de répartition du freinage en question agit comme une aide au pilotage, en évitant au pilote de réaliser un certain nombre d'ajustements pendant un tour", soulignent les commissaires. "Il y a une distinction claire entre ce système et un autre qui pourrait être un substitut aux compétences et aux réflexes du pilote. Cependant, cela reste une aide et contrevient donc à l'article 27.1 Règlement Sportif de la Formule 1."

Suite à cette disqualification, Renault se retrouve sous pression au championnat constructeurs, avec 68 points au compteur et seulement six longueurs d'avance sur Toro Rosso, sixième. 

GP du Japon après disqualification

 

Pilote

Équipe

Trs

Écart

1

Valtteri Bottas

Mercedes

52

1h21m46.755s

2

Sebastian Vettel

Ferrari

52

13.343s

3

Lewis Hamilton

Mercedes

52

13.858s

4

Alexander Albon

Red Bull/Honda

52

59.537s

5

Carlos Sainz 

McLaren/Renault

52

1m09.101s

6

Charles Leclerc

Ferrari

51

1 tour

7

Pierre Gasly

Toro Rosso/Honda

51

1 tour

8

Sergio Pérez

Racing Point/Mercedes

51

1 tour

9

Lance Stroll

Racing Point/Mercedes

51

1 tour

10

Daniil Kvyat

Toro Rosso/Honda

51

1 tour


Championnat constructeurs après disqualification

 

Équipe

Pts

1

Mercedes

612

2

Ferrari

435

3

Red Bull

323

4

McLaren

111

5

Renault

68

6

Toro Rosso

62

7

Racing Point

58

8

Alfa Romeo

35

9

Haas

28

10

Williams

1

Championnat pilotes après disqualification

 

Pilote

Pts

1

Lewis Hamilton

338

2

Valtteri Bottas

274

3

Charles Leclerc

223

4

Max Verstappen

212

5

Sebastian Vettel

212

6

Carlos Sainz

76

7

Pierre Gasly

75

8

Alexander Albon

64

9

Sergio Perez

37

10

Lando Norris

35

11

Daniil Kvyat

34

12

Daniel Ricciardo

34

13

Nico Hulkenberg

34

14

Kimi Raikkonen

31

15

Kevin Magnussen

20

16

Lance Stroll

21

17

Romain Grosjean

8

18

Antonio Giovinazzi

4

19

Robert Kubica

1

20

George Russell

0

Article suivant
Pérez : Hülkenberg sans volant, symbole d'une F1 "triste"

Article précédent

Pérez : Hülkenberg sans volant, symbole d'une F1 "triste"

Article suivant

Renault "prend acte" de sa disqualification mais pourrait faire appel

Renault "prend acte" de sa disqualification mais pourrait faire appel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine