Hülkenberg : "S'il pleut demain ? Ce sera le chaos !"

partages
commentaires
Hülkenberg :
Par : Benjamin Vinel
27 oct. 2018 à 21:31

Au Grand Prix du Mexique, pour la deuxième fois depuis son retour en tant que constructeur, Renault a placé ses deux monoplaces dans le top 8 en qualifications. Nico Hülkenberg s'attend à une course intéressante, surtout s'il pleut !

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, lors de la conférence de presse
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, in the pits during practice

Tout comme c'était le cas à Hockenheim, Nico Hülkenberg et Carlos Sainz se sont classés respectivement septième et huitième, autrement dit les "meilleurs des autres" derrière les trois top teams, malgré la concurrence de la Sauber de Charles Leclerc.

Le moteur Renault est clairement à l'aise sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez situé à plus de 2000 mètres d'altitude, et la R.S.18 signe une performance notable en n'étant qu'à 1"068 de la pole aux mains de Hülkenberg. Ce dernier a battu Sainz dans les trois segments des qualifications, avec une avance supérieure à deux dixièmes en Q3.

"C'est le mieux que je puisse demander, le mieux que je puisse faire", commente l'Allemand au micro de Sky Sports F1. "C'est toujours satisfaisant de tirer le meilleur de la voiture. Nous savons ne pas pouvoir nous battre avec le top 6, espérons le faire l'an prochain. Très content."

Il ajoute lors de son point presse : "C'est bien et satisfaisant de faire un bon tour quand ça compte. C'est agréable de savoir qu'on n'a pas laissé filer le moindre dixième."

Lire aussi :

Sainz, de son côté, déplore le comportement de sa monoplace, dont l'équilibre ne lui convenait pas. "C’était une excellente qualification pour l’équipe", commente l'ibère. "Nous avons confirmé notre regain de forme en ayant trouvé un peu plus de performances sur la monoplace. Nous pouvons en être satisfaits. D'un point de vue personnel, les qualifications auraient pu mieux se dérouler. Je luttais un peu avec l’équilibre de la voiture et j’avais beaucoup de survirage. Je n’étais pas ravi au volant, mais nous avons tout de même atteint la Q3."

Pas de regrets pour les hypertendres

Quant à la course, les Renault aborderont en théorie le premier relais avec un pneu hypertendre particulièrement fragile, puisque Pirelli prédit un premier arrêt au stand dès le cinquième tour pour les concurrents qui prendront le départ avec cette gomme. Hülkenberg ne regrette toutefois pas ce choix stratégique qui lui a permis d'assurer le passage en Q3 : "Nous avons considéré qu'il valait mieux obtenir l'avantage en matière de position et partir devant. Je voulais la meilleure place possible sur la grille."

D'autant que la course pourrait être perturbée par la pluie, auquel cas ce pari tactique n'aurait plus aucune incidence. "S'il pleut demain ? Ce sera le chaos !" s'exclame Hülkenberg. "Ce sera très difficile de garder la voiture en piste, il y a beaucoup de voitures qui sortiront de la piste. Ici, même sur le sec, c'est vraiment sur le fil du rasoir. Si on rajoute de l'eau, ça va être très intéressant, et très difficile pour les pilotes."

Article suivant
Photos - Samedi au GP du Mexique

Article précédent

Photos - Samedi au GP du Mexique

Article suivant

Les duels en qualifications après Mexico

Les duels en qualifications après Mexico
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Qualifications
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions