Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL3 dans
18 Heures
:
35 Minutes
:
38 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
27 jours
31 oct.
Prochain événement dans
35 jours
13 nov.
Prochain événement dans
48 jours
04 déc.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

Renault rate la cinquième place sur la grille au Mugello

partages
commentaires
Renault rate la cinquième place sur la grille au Mugello
Par :

Daniel Ricciardo et Esteban Ocon ont tous les deux terminé dans le top 10 des qualifications du Grand Prix de Toscane, mais Renault en voulait plus.

Ce samedi du Grand Prix de Toscane a pris des airs de montagnes russes pour Renault, qui nourrit finalement autant d'espoirs que de regrets à l'issue des qualifications. Sur le Mugello, les R.S.20 sont d'abord apparues en difficulté lors de la dernière séance d'essais libres. L'inquiétude s'est dissipée au fil des qualifications, Daniel Ricciardo et Esteban Ocon accédant tous les deux à la Q3. L'un et l'autre n'ont toutefois pas pu viser la meilleure position possible sur la grille, avec comme dénominateur commun la sortie de piste du Français.

Lire aussi :

Ne disposant que d'un seul train de pneus neufs en Q3, Ocon s'est élancé pour un unique tour rapide dans cette session finale mais un tête-à-queue l'a condamné à la dixième position sur la grille. "C’était l’un de ces moments où vous repoussez de plus en plus les limites tout au long de la session et ce tour-là les dépassait de justesse", explique-t-il. "C’est dommage, car nous avons montré un bon rythme et nous aurions pu nous qualifier beaucoup plus haut. La voiture était bonne aujourd’hui et l’équipe a fait de l’excellent travail, notamment avec un grand pas en avant entre les EL3 et les qualifications."

Le pilote tricolore rappelle à juste titre qu'il reste "en mesure de marquer des points" lors du Grand Prix dimanche. Néanmoins, et bien involontairement, sa sortie de piste a privé Daniel Ricciardo d'une éventuelle amélioration, drapeau jaune oblige. L'Australien doit ainsi se contenter du huitième chrono.

"Nous avons affiché un bon rythme aujourd’hui, donc c’est dommage de ne pas avoir maximisé notre résultat", regrette Ricciardo. "Nous sommes toujours bien placés pour marquer des points en course. J’étais content de la séance, surtout avec mon bon tour en Q2, où j’ai également économisé deux trains de pneus pour la Q3. Ma première tentative en Q3 n’était pas la meilleure, j’ai perdu l’arrière et c’était un peu brouillon. J’en avais assurément plus à montrer dans mon deuxième effort. Malheureusement, je n’ai pas pu améliorer avec le tête-à-queue d’Esteban et le drapeau jaune. En regardant les temps, nous avions le potentiel pour prendre la cinquième place avec un tour propre."

Directeur sportif de Renault, Alan Permane a bien conscience de la "matinée difficile" de l'écurie ce samedi. Cependant, lui aussi regrette de ne pas voir les deux monoplaces du Losange plus haut placées sur la grille du Mugello.

"Nous ne pouvons pas être totalement satisfaits des positions finales", souligne-t-il. "Nous avons montré que la voiture avait davantage de rythme que cela et nous aurions pu être cinquième et sixième. Nous devons toutefois nous contenter des huitième et dixième places et voir ce que nous pouvons faire demain. En regardant les courses support, il semble possible de dépasser, donc la course pourrait être intéressante. Les conditions devraient être similaires à celles d’aujourd’hui, donc nous espérons connaître un nouveau dimanche solide avec une double arrivée dans les points."

Gasly pointe les "erreurs" qui l'ont éliminé dès la Q1

Article précédent

Gasly pointe les "erreurs" qui l'ont éliminé dès la Q1

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Toscane

La grille de départ du Grand Prix de Toscane
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Toscane
Catégorie Qualifs
Lieu Mugello
Pilotes Daniel Ricciardo , Esteban Ocon
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine