La Renault R.S.20 n'aura sa livrée définitive qu'à Melbourne

La Renault R.S.20 arborera une livrée temporaire intégralement noire lors des essais de Barcelone.

La Renault R.S.20 n'aura sa livrée définitive qu'à Melbourne

Au moment de lancer sa saison 2020 à Paris ce mercredi, Renault F1 Team a fait dans la sobriété. Un événement qui tranche évidemment avec celui organisé la veille au soir par Ferrari pour présenter en grande pompe sa nouvelle monoplace sous les ors d'un théâtre. Sur les Champs-Elysées, il n'y avait pas de F1, ni même de "showcar" pour éventuellement dévoiler une nouvelle livrée, pas plus que de photos studio complètes de la dernière-née des ateliers d'Enstone. Il faudra se contenter de quelques aperçus de la R.S.20 avant de la voir évoluer en piste.

"Je peux comprendre une part de déception", confie Alain Prost, directeur non exécutif de Renault. "Mais si on met la voiture ici, on perd deux ou trois jours de travail." Le Français tient à préciser qu'il n'y a pas de retard et que ce n'est pas non plus "une question de moyens". Contrairement à l'année dernière où l'écurie avait craint jusqu'au dernier moment de ne pas être prête à temps pour les essais hivernaux, il s'agit donc d'un choix assumé. "Ce n'est pas qu'on était tendu", assure-t-il. "C'est que l'on fait tout pour optimiser au maximum en prévision de certaines choses. L'année dernière c'était tendu, ça l'est toujours pour tout le monde. Cette année il y a juste la marge nécessaire."

Lire aussi :

Preuve que tout est en ordre de marche, la R.S.20 sera en piste dès lundi prochain à Barcelone pour une journée de tournage, avec à son bord Esteban Ocon. Une monoplace qui sera intégralement noire et qui le restera également pour les six journées d'essais en Catalogne. "La déco définitive, ce sera à Melbourne", confirme Prost.

À Barcelone, la R.S.20 apparaîtra dans sa première spécification avant d'évoluer significativement. Les premières semaines seront décisives quant à la décision de ralentir ou non le développement pour basculer sur 2021 par la suite. "La voiture sera nouvelle, c'est sûr, mais il y aura beaucoup d'évolutions pour la première course et encore après", précise Ocon, dont les propos sont corroborés par Prost : "À Barcelone la voiture a une spécification, une autre à Melbourne, puis les gros développements aux courses 3 et 4. Il n'y a pas de secret, pas de surprise. Ce qui va se passer jusqu'à la course 5 ou 6 est très important".

Propos recueillis par Léna Buffa  

partages
commentaires
Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey
Article précédent

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

Article suivant

Ocon : Un changement "radical de philosophie, de look" de la Renault

Ocon : Un changement "radical de philosophie, de look" de la Renault
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021