La Renault R.S.20 n'aura sa livrée définitive qu'à Melbourne

La Renault R.S.20 arborera une livrée temporaire intégralement noire lors des essais de Barcelone.

La Renault R.S.20 n'aura sa livrée définitive qu'à Melbourne

Au moment de lancer sa saison 2020 à Paris ce mercredi, Renault F1 Team a fait dans la sobriété. Un événement qui tranche évidemment avec celui organisé la veille au soir par Ferrari pour présenter en grande pompe sa nouvelle monoplace sous les ors d'un théâtre. Sur les Champs-Elysées, il n'y avait pas de F1, ni même de "showcar" pour éventuellement dévoiler une nouvelle livrée, pas plus que de photos studio complètes de la dernière-née des ateliers d'Enstone. Il faudra se contenter de quelques aperçus de la R.S.20 avant de la voir évoluer en piste.

"Je peux comprendre une part de déception", confie Alain Prost, directeur non exécutif de Renault. "Mais si on met la voiture ici, on perd deux ou trois jours de travail." Le Français tient à préciser qu'il n'y a pas de retard et que ce n'est pas non plus "une question de moyens". Contrairement à l'année dernière où l'écurie avait craint jusqu'au dernier moment de ne pas être prête à temps pour les essais hivernaux, il s'agit donc d'un choix assumé. "Ce n'est pas qu'on était tendu", assure-t-il. "C'est que l'on fait tout pour optimiser au maximum en prévision de certaines choses. L'année dernière c'était tendu, ça l'est toujours pour tout le monde. Cette année il y a juste la marge nécessaire."

Lire aussi :

Preuve que tout est en ordre de marche, la R.S.20 sera en piste dès lundi prochain à Barcelone pour une journée de tournage, avec à son bord Esteban Ocon. Une monoplace qui sera intégralement noire et qui le restera également pour les six journées d'essais en Catalogne. "La déco définitive, ce sera à Melbourne", confirme Prost.

À Barcelone, la R.S.20 apparaîtra dans sa première spécification avant d'évoluer significativement. Les premières semaines seront décisives quant à la décision de ralentir ou non le développement pour basculer sur 2021 par la suite. "La voiture sera nouvelle, c'est sûr, mais il y aura beaucoup d'évolutions pour la première course et encore après", précise Ocon, dont les propos sont corroborés par Prost : "À Barcelone la voiture a une spécification, une autre à Melbourne, puis les gros développements aux courses 3 et 4. Il n'y a pas de secret, pas de surprise. Ce qui va se passer jusqu'à la course 5 ou 6 est très important".

Propos recueillis par Léna Buffa  

partages
commentaires
Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

Article précédent

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

Article suivant

Ocon : Un changement "radical de philosophie, de look" de la Renault

Ocon : Un changement "radical de philosophie, de look" de la Renault
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021