Réactions
Formule 1 GP de Mexico

Ricciardo : L'accrochage avec Tsunoda, pas à 100% ma faute

Daniel Ricciardo estime que sa responsabilité entière n'est pas engagée dans l'incident avec Yuki Tsunoda, une manœuvre fautive selon les commissaires mais réalisée alors même que l'Australien n'avait "pas prévu" de tenter de dépassement.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

La course de Daniel Ricciardo a connu une issue très positive puisque l'Australien, parti 11e, a signé une inattendue septième place en menant à bien une stratégie audacieuse qui l'a vu effectuer un très long relais en pneus mediums (44 tours) avant de terminer en gommes tendres. Cela lui a permis d'aborder la dernière partie du GP de Mexico avec un excellent rythme et de rattraper des voitures moins bien loties.

Mais dans sa remontée vers le top 7, le pilote McLaren a bien failli tout perdre sur une manœuvre maladroite : dans le 51e tour, Ricciardo est en effet entré en collision de façon très pataude avec l'AlphaTauri de Yuki Tsunoda, dans la première des sections lentes du tracé, au virage 6, envoyant le Japonais hors piste puis à l'abandon en raison des dégâts subis.

Une enquête a vite été lancée et les commissaires ont jugé que sa manœuvre était à la fois "trop tardive et trop optimiste", le rendant "totalement" responsable du contact, et lui ont infligé une sanction de dix secondes de pénalité, assez lourde par rapport à la jurisprudence habituelle. Celle-ci n'a pas eu d'influence sur sa position puisque la différence pneumatique de la fin du Grand Prix lui a permis de creuser un écart important avec son premier poursuivant, Esteban Ocon.

En dépit du jugement des commissaires, Ricciardo a expliqué qu'il ne se sentait pas pleinement responsable de la situation, jugeant que Tsunoda aurait pu lui laisser plus de place : "J'ai vu quelques replays. Je veux dire, je prends une plus grande part de responsabilité, mais je ne pense certainement pas que c'était 100 à 0 du point de vue de la faute. Je n'ai pas bloqué, je suis resté à la corde, la vérité c'est que je n'avais pas prévu ou voulu le doubler. Bien sûr, j'aurais aimé le doubler, mais je n'avais pas prévu dans ce virage de le surprendre au freinage et de le doubler."

Daniel Ricciardo dans le stadium de Mexico

Daniel Ricciardo dans le stadium de Mexico

"J'ai juste cru que si je restais là... Ce n'est pas quelque chose que vous ignorez, probablement, mais toute l'adhérence se trouve à l'intérieur de ce virage. C'est très poussiéreux. J'ai donc estimé que si je pouvais rester là, le maintenir un peu sur la ligne sale, j'aurais une meilleure sortie. Écoutez, on avait probablement besoin de se donner 20-30 centimètres de plus et on était bien. Et même moins, probablement."

"J'aurais aimé que cela n'arrive pas, et je suis désolé que cela soit arrivé, mais je pense que dix secondes [de pénalité] étaient plus que suffisantes, et d'une certaine manière, nous nous en sommes quand même sortis."

Ricciardo n'a cependant pas été surpris d'être pénalisé : "Ouais, je me suis dit qu'ils devaient sans doute faire quelque chose. C'est aussi très difficile quand vous êtes dans le feu de l'action, mais je ne me suis pas souvenu avoir bloqué. Avec Carlos [Sainz] dans le virage 1 d'Imola, quand j'ai quitté la corde et que j'ai glissé vers lui, je ne l'ai pas ressenti comme ça."

"J'allais prendre la radio et me défouler un peu, mais j'ai choisi de ne rien dire. Je me suis assombri, et puis j'ai juste décidé de continuer à pousser et d'essayer de me rattraper."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Leclerc à plus d'une minute : "On était si lents !"
Article suivant Russell "trop prudent" face à Hamilton au départ

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France