Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Ricciardo a remporté sa bataille contre les McLaren

partages
commentaires
Ricciardo a remporté sa bataille contre les McLaren
Par :
4 nov. 2019 à 16:15

Daniel Ricciardo a été l'auteur d'une course solide aux États-Unis, à l'issue de laquelle il a devancé les deux McLaren.

Satisfaction dans le clan Renault F1 Team. En plaçant son auto à l'arrivée devant les deux McLaren qui utilisent l'unité de puissance cliente de Viry-Châtillon et étaient parties de plus haut que lui sur la grille, Daniel Ricciardo a signé une belle sixième place, synonyme de huit points pour l'équipe franco-anglaise. La course de l'Australien, qui a même eu le loisir de dépasser Vettel en début de course, a été méritante, après avoir résisté à Lando Norris, lancé sur une stratégie plus offensive à deux arrêts, et ayant terminé à seulement quelques mètres de la Renault à l'arrivée.

Les Jaunes complètent par ailleurs leur moisson du dimanche à Austin avec les deux unités de la neuvième place de Nico Hülkenberg. Avec ce bilan, Renault se donne un peu d'air au Championnat du monde des constructeurs pour sécuriser la cinquième place en fin de saison, et dispose maintenant de 18 points d'avance sur Racing Point et 19 sur Toro Rosso, tandis que Ricciardo se replace huitième côté pilotes.

Lire aussi :

Daniel, c'était une belle remontée, avec quelques positions de gagnées en piste et un départ qui a eu l'air fun ?

Le départ était fun, oui, le premier tour a été cool ! On a eu des va-et-vient avec Lando [Norris] : je l'ai initialement eu, mais il m'a à nouveau eu et je l'ai re-dépassé quelques tours plus tard, donc c'était plaisant. Je pense qu'il savait que son arrêt unique n'allait pas fonctionner en étant derrière moi et ils l'ont appelé pour un second juste avant qu'Albon ne rentre pour son deuxième aussi. J'ai alors vu qu'il avait plus de rythme avec la Red Bull : il remontait si vite sur nous que j'ai craint à ce moment-là que comme Lando s'était arrêté une seconde fois, les derniers tours de course ne soient pas aussi plaisants ! Mais il s'est retrouvé dans ma boîte de vitesses dans le dernier virage et nous avons tenu le coup. Mais oui, je pense qu'avec un tour de plus, les deux arrêts auraient eu raison de nous. C'est chouette d'être sixième et de les battre et prendre plus de points. Cela fait deux bons week-ends consécutifs maintenant, et c'est agréable.

A quel point le rythme de course est-il encourageant ? La vitesse en qualifications est moyenne mais le rythme de course semble régulièrement bien meilleur…

Oui, c'était le cas. Je pense que nous en connaissons quelques raisons mais tout de même, vendredi, à mon sens, le rythme n'était pas si bon sur les longs relais. Alors ressortir aujourd'hui [dimanche] en tant que "best of the rest" et battre les McLaren en dépit du fait que deux arrêts étaient plus rapides est vraiment très encourageant. Nous allons essayer de comprendre pourquoi et comment, et on prend ça pour le moment et allons profiter de la soirée !

Pensez-vous que l'équipe est un peu plus adroite maintenant et sait mieux comment extraire le meilleur de l'auto, ou celle-ci a-t-elle plutôt progressé et été rendue plus constante récemment ?

Je dirais que sur un tour, je ressens qu'en regardant les caméras embarquées des McLaren, ils semblent en mesure d'extraire plus facilement un temps au tour. Il semble que la fenêtre soit un peu plus large pour eux et que c'est la raison pour laquelle nous ne sommes pas toujours en mesure d'extraire le meilleur de la nôtre en qualifications. Pour faire court, je dirais que c'est plus simple pour nous de faire une erreur ou de ne pas avoir le réglage au top. Mais ensuite, sur la course, une fois que tout se détend sur le rythme et que vous n'êtes plus à la limite sur le pneu pendant toute la course, c'est là que nous sommes en mesure d'étendre naturellement la fenêtre pour un [bon] rythme. Je pense que c'est la raison pour laquelle nous sommes en mesure de revenir un petit peu sur eux.

On a pu voir l'un de vos beaux freinages tardifs pour dépasser Lando [Norris] ; on n'en a pas vu tant que ça, cette année. Vous avez dû apprécier cela !

Ah oui ! Je n'étais pas sûr que la télévision avait capté ce moment mais oui ! Il y a eu une paire de fois où l'an dernier [dans cette situation], j'y serais allé. Il y a eu quelques tours pendant lesquels je me suis questionné, ce qui, disons, n'est pas réellement mon style habituel ! Mais je suppose qu'après la semaine dernière où j'ai ruiné mon pneu avec Pérez, cela valait sans doute la peine de réfléchir un petit peu plus. Mais oui, ensuite, j'ai un peu alourdi [le pied] et c'était assez propre, au final. Donc oui, c'était un bon sentiment !

Lire aussi :

Article suivant
Qui pilote où en 2020 ?

Article précédent

Qui pilote où en 2020 ?

Article suivant

Hamilton décontenancé par un sixième titre mondial "surréel"

Hamilton décontenancé par un sixième titre mondial "surréel"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Guillaume Navarro