Ricciardo plaide le contact involontaire face à Sainz

Se défendant avec beaucoup de vigueur, Daniel Ricciardo a apprécié le duel âpre en piste face à Carlos Sainz au Grand Prix des États-Unis. Même si l'Espagnol a peu apprécié le contact roue contre roue entre les deux hommes...

Ricciardo plaide le contact involontaire face à Sainz

À l'aise tout au long du week-end américain, Daniel Ricciardo a confirmé en course à Austin, en faisant fructifier sa prometteuse sixième place sur la grille de départ. Tandis que le duel pour la troisième place du championnat constructeurs fait rage entre McLaren et Ferrari, l'Australien a enfilé le bleu de chauffe lors du Grand Prix des États-Unis, au point de livrer âprement bataille face à Carlos Sainz.

Déjà, les débats avaient été chauds entre les deux hommes lors du premier tour, puis le combat a duré une majeure partie de la course, jusqu'à ce qu'un contact ne survienne au 43e tour. Sainz a alors tenté sa chance pour prendre le dessus sur Ricciardo, mais les deux monoplaces se sont touchées et le pilote Ferrari a endommagé son aileron avant, se plaignant au passage de la manœuvre de son adversaire à la radio. "C'était un peu sale", a-t-il lancé avant de perdre définitivement le contact avec la McLaren.

Ricciardo a pu boucler son Grand Prix à la cinquième place, derrière la Ferrari de Charles Leclerc et devant Valtteri Bottas, parvenu à se défaire d'un Sainz finalement relégué au septième rang. 

"C'était parfois une course un peu standard, mais parfois c'était intéressant", résume Ricciardo. "Le premier tour était très amusant. Je crois que j'ai eu Carlos au départ, puis il m'a repris avec un beau dépassement à l'extérieur au virage 6 ou 7. Ensuite je l'ai repassé au virage 17, à l'intérieur. Il y a eu trois changements de position dans le premier tour et c'était cool, mais c'était déterminant pour moi de faire un top 5 aujourd'hui. Charles a démontré que les Ferrari étaient plus rapides, nous ne pouvions pas suivre leur rythme. C'est quelque chose que nous devons encore trouver, mais battre l'un d'entre eux est assez gratifiant."

"[Sainz] a mené une belle offensive plus tard aussi, nous nous sommes retrouvés roue contre roue, et ça s'est touché un peu. C'était très amusant, et j'avais vraiment besoin de m'accrocher à tout ce que je pouvais. Bien sûr, on n'essaie jamais de rentrer délibérément dans quelqu'un, mais c'est un peu du 'rubbing racing'. Et quand vous allez à l'extérieur, vous êtes évidemment un peu plus exposé. Donc rien n'était délibéré, mais j'imagine que c'est le risque qu'il a pris en essayant par l'extérieur."

Informé du message radio délivré par Sainz dans le feu de l'action, Ricciardo s'en est plutôt amusé. "C'est cool", a-t-il répondu. "Je suis content d'être sale. Je suis un type sympa, alors être sale de temps en temps, ça me va !"

En plus de marquer des points importants pour limiter la casse face à Ferrari à Austin, Ricciardo s'est offert un week-end solide en devançant son coéquipier Lando Norris en qualifications comme en course. Pourtant, la donne pneumatique était complexe sur la piste texane.

"C'était vraiment compliqué", assure-t-il, "car quand on sort des stands avec un train de pneus neufs, il y a un peu plus d'adhérence. Mais si on en use trop tôt, alors ils chutent encore plus vite [en performance]. C'était une course lors de laquelle on n'avait jamais vraiment l'impression de pouvoir attaquer. Enfin, on attaque, mais seulement dans la mesure de ce dont le pneu est capable. Il y avait donc des tours où c'était l'incertitude, fallait-il attaquer plus ou pas ? Quand Carlos a commencé à revenir et à m'attaquer davantage, je n'avais pas d'autre choix que celui d'attaquer, et parfois il ne me restait plus grand-chose."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pourquoi Mercedes ne pouvait pas copier la stratégie de Red Bull
Article précédent

Pourquoi Mercedes ne pouvait pas copier la stratégie de Red Bull

Article suivant

Appui-tête détaché, chaleur : le calvaire de Mazepin

Appui-tête détaché, chaleur : le calvaire de Mazepin
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021