Ricciardo, 4e : "Forcément un peu de douleur" d'avoir perdu le podium

Sur le papier, la quatrième place de Daniel Ricciardo au Grand Prix de Toscane est un excellent résultat pour Renault F1 Team. Pourtant, le podium était à leur portée.

Ricciardo, 4e : "Forcément un peu de douleur" d'avoir perdu le podium

Ayant parié qu'il allait se faire un tatouage du choix de Daniel Ricciardo si ce dernier montait sur le podium en 2020, Cyril Abiteboul est à nouveau sauvé de justesse. On imagine que le directeur de Renault F1 Team aurait quand même préféré obtenir cette troisième place que l'Australien a si longtemps tutoyée au Mugello !

Huitième sur la grille de départ, Ricciardo a pris la sixième place dès le premier tour, en partie grâce au problème moteur de Max Verstappen, avant de s'installer durablement dans le top 5 lorsque Charles Leclerc a progressivement chuté au classement. A ensuite eu lieu une longue bataille à trois avec Lance Stroll et Alexander Albon pour la troisième position, bataille que Ricciardo gagnait au moment de la deuxième interruption de la course. Mais lors du dernier sprint de 12 tours, s'il a pris la deuxième place à Valtteri Bottas au départ, le pilote Renault a logiquement dû s'incliner face à la Mercedes mais aussi contre la Red Bull d'Albon, plus rapide en cette fin d'épreuve.

Lire aussi :

Ricciardo égale néanmoins son meilleur résultat avec Renault, quatrième, qu'il réalise pour la… quatrième fois. Et cette performance lui vaut le titre honorifique de Pilote du Jour. "La meilleure nouvelle du jour, c'est que nous sommes déçus d'être quatrièmes", se félicite Cyril Abiteboul. "Cela montre la progression de l'écurie, en particulier sur un circuit où nous ne nous y attendions pas. Cela signifie qu'il y a quelque chose que nous ne comprenons pas complètement avec cette voiture. Pour en revenir à Daniel, il a été absolument fantastique, il a été brillant. Il a été génial tout le week-end. Cela aurait été une récompense fantastique pour l'équipe et lui, mais ça viendra." Esteban Ocon a pour sa part été victime d'une surchauffe de frein d'origine pour l'heure inconnue.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20, Alex Albon, Red Bull Racing RB16

Ricciardo, quant à lui, ressent forcément un peu d'amertume après avoir perdu la troisième place à moins de dix tours du but, ayant franchi la ligne d'arrivée à peine deux secondes derrière Albon. "Je souris à l'extérieur", commente celui qui reste sur 45 Grands Prix consécutifs sans podium, après y être monté 29 fois chez Red Bull. "Il y a forcément un peu de douleur à l'intérieur pour toute l'équipe, mais c'est un peu artificiel car nous savons avoir fait une très bonne course. La stratégie était géniale, nous avons fait l'undercut à Stroll, les départs étaient super, nous n'y sommes pas allés de main morte."

"Je pense que si Albon m'avait passé au départ, nous aurions pu dire que nous avions perdu le podium, mais nous l'avions entre les mains, et il était juste plus rapide que nous. Dans les deux premiers relais, il était là avec Stroll et moi, mais il n'y a jamais eu la sensation qu'il ait bien plus de rythme. J'imagine qu'avec peu de carburant et des pneus tendres, sa voiture a un peu plus pris vie. Il est très vite entré dans ma zone DRS, je n'ai pas vraiment pu lui répondre."

Malgré tout, sur une piste du Mugello composée de peu de pleines charges et où Renault ne s'attendait pas forcément à être si à l'aise, Ricciardo qualifie cette performance de "vraiment encourageante". Il poursuit : "Spa et Monza, nous savions que nous y serions compétitifs. Sur ce circuit, je ne dirais pas que nous avions les attentes les plus élevées qui soient. Hier, si j'avais fait le tour parfait, nous avions la voiture pour être cinquième, et nous avons eu le rythme pour le top 5 toute la course. C'est encourageant pour certains circuits à venir."

Quant à un éventuel retour sur cette piste qui accueillait un Grand Prix de Formule 1 pour la première fois, le pilote au losange est enthousiaste compte tenu des nombreux rebondissements et dépassements alors qu'une procession était crainte : "En effet, ça n'a certainement pas été une course ennuyeuse. C'est ce que nous craignions, et nous avons eu l'inverse, donc nous serions contents de revenir."

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen plus agacé par son moteur que par l'accrochage

Article précédent

Verstappen plus agacé par son moteur que par l'accrochage

Article suivant

Douze pilotes avertis suite au carambolage du Mugello

Douze pilotes avertis suite au carambolage du Mugello
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021