Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

Ricciardo : "On se croirait revenu à la case départ"

partages
commentaires
Ricciardo : "On se croirait revenu à la case départ"
Par :
30 juin 2019 à 17:04

Au terme d'un week-end difficile de bout en bout, Renault quitte l'Autriche bredouille et sans jamais avoir affiché le rythme nécessaire pour aller chercher quelques points.

Hors du coup depuis le début du week-end, Renault n'a pas pu redresser la barre en course à Spielberg. Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg ont bien fait tir groupé, mais en dehors de la zone des points, sans jamais entrevoir un réel espoir de s'y installer de manière pérenne ce dimanche. Plutôt incrédules au soir des qualifications, les deux pilotes du Losange ont dû composer avec une R.S.19 qui n'était décidément pas à son aise sur le Red Bull Ring. Le revers est difficile à accepter, d'autant que l'écart s'est à nouveau creusé avec McLaren, écurie cliente du constructeur français et désormais installée au quatrième rang du championnat constructeurs avec 20 points d'avance. 

Lire aussi :

"C'est dur", ne cache pas au micro de Sky Sports un Daniel Ricciardo très loin d'arborer son plus grand sourire. "Nous espérions évidemment mieux aujourd'hui, mais je savais que c'était surtout de l'espoir, car nous n'avons pas eu le rythme de tout le week-end. Nous avons toujours été en difficulté. C'est un mauvais week-end. Nous reviendrons dans les points, mais il faut comprendre comment. Je dois voir ce que je peux mieux faire, je ne suis toujours pas parfait, je n'ai pas encore le niveau que je souhaite. Il faut que tout soit parfait. Espérons que Silverstone se passera sans accroc pour nous."

"Ce week-end, nous avons modifié beaucoup de choses sur la voiture, mais on se croirait revenu à la case départ. Il nous manque autre chose, je ne sais pas encore ce que c'est. Même en course, le premier relais était délicat. Au premier tour, c'était dur de tenir malgré un départ correct. Peut-être qu'il y a quelque chose que nous n'avons pas complètement compris, notamment au niveau de la maniabilité."

L'Autriche "a exposé les faiblesses" de Renault

Nico Hulkenberg, Renault F1 Team R.S. 19

Pour Nico Hülkenberg, impossible évidemment de se "réjouir d'un tel week-end". Le pilote allemand, 13e sous le drapeau à damier, évoque "plusieurs soucis avec la voiture" qui sont venus accentuer les difficultés de Renault en course. "Nous n’avions pas la monoplace pour jouer les points et nous n’avions pas le rythme pour tirer notre épingle du jeu en milieu ou en fin de course", déplore-t-il. "Au fil des années, l’Autriche se révèle être un circuit assez particulier qui ne semble pas trop nous réussir. Nous allons mettre à profit la semaine qui arrive pour nous plonger dans les données, comprendre ce qu’il se passe et apporter des améliorations avant Silverstone."

L'amer constat des pilotes est partagé par le directeur de l'écurie, Cyril Abiteboul : "Même si nous avions le rythme pour être un peu plus haut sur la grille, ce circuit a exposé les faiblesses de notre voiture, similaires aux courses précédentes, mais de façon plus exacerbée ce week-end. Nous devons identifier s’il y avait quelque chose de spécifique sur les réglages ou simplement une caractéristique du châssis sur laquelle nous devons travailler."

Article suivant
Hamilton : "Notre voiture a montré ses limites aujourd'hui"

Article précédent

Hamilton : "Notre voiture a montré ses limites aujourd'hui"

Article suivant

Robert Kubica élu "Pilote du Jour" du GP d'Autriche 2019

Robert Kubica élu "Pilote du Jour" du GP d'Autriche 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine