Ricciardo : Le temps presse pour le tatouage d'Abiteboul

Daniel Ricciardo estime que le temps presse pour faire tatouer son ancien patron en Formule 1, Cyril Abiteboul.

Ricciardo : Le temps presse pour le tatouage d'Abiteboul

Lors de son passage de deux ans chez Renault en 2019 et 2020, Daniel Ricciardo avait fait le pari avec le directeur d'équipe de l'époque, Cyril Abiteboul, que s'il montait sur le podium, le Français devrait se faire tatouer pour la première fois. Ce podium a été obtenu l'an dernier lors du Grand Prix de l'Eifel au Nürburgring, où l'Australien est arrivé troisième derrière Lewis Hamilton et Max Verstappen.

Le plan initial prévoyait que le tatouage soit effectué l'hiver dernier, mais la situation s'est compliquée lorsque Ricciardo est passé chez McLaren et qu'Abiteboul a quitté son poste chez Renault, qui a changé de nom pour passer sous la bannière Alpine. Cela signifie que rien n'a été fait et a ouvert la possibilité que le pari tombe finalement à l'eau, Abiteboul ayant poursuivi des opportunités de carrière en dehors de la F1.

Mais Abiteboul a récemment contacté Ricciardo après sa victoire pour McLaren au Grand Prix d'Italie, et le pari semble de nouveau être d'actualité avec une nouvelle énergie pour le faire rapidement. S'exprimant sur la situation, il a déclaré qu'il avait reçu un e-mail de son ancien patron et que, s'il n'avait pas immédiatement répondu, il avait l'intention de le faire et de relancer leur pari.

"J'ai reçu un nombre impressionnant d'e-mails, de messages WhatsApp, et tout le reste, et j'ai donc vu un e-mail de sa part", a expliqué Ricciardo. "Il y avait le sujet du tatouage, donc je suis toujours très optimiste, nous pourrions faire ça avant la fin de l'année. Sinon, il est évident que ça va traîner et devenir une vieille nouvelle, donc je suis déterminé à faire en sorte que ça se produise."

Lire aussi :

En parlant l'année dernière du design potentiel du tatouage, Ricciardo a dit qu'il voulait quelque chose avec un thème allemand pour refléter le lieu de leur succès. "Nous allons devoir réfléchir maintenant, mais ce sera probablement quelque chose en rapport avec moi, mais je pense avec une saveur allemande. C'est évidemment l'endroit où nous avons réussi. Un petit clin d’œil à quelque chose de traditionnel en Allemagne aussi."

Cette année, Ricciardo a fait un pari sur un podium avec le PDG de McLaren, Zak Brown, mais il n'impliquait pas de tatouages. Au lieu de cela, Ricciardo fera un tour dans une Chevrolet Monte Carlo NASCAR 1984 de Dale Earnhardt Sr., qui fait partie de la collection privée de Brown.

partages
commentaires

Voir aussi :

Mercedes et Red Bull divisés sur le S-duct

Article précédent

Mercedes et Red Bull divisés sur le S-duct

Article suivant

Vettel : L'intérêt pour l'environnement ne doit pas être de la pub

Vettel : L'intérêt pour l'environnement ne doit pas être de la pub
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021