Grosjean : "Stroll fait un attentat sur moi"

partages
commentaires
Grosjean : "Stroll fait un attentat sur moi"
Par :
31 mars 2019 à 19:10

C'est un Romain Grosjean furieux qui s'est présenté à la presse après son accrochage avec Lance Stroll au départ du Grand Prix de Bahreïn, lequel a mené à son abandon.

Respectivement 11e et 18e sur la grille de départ à Sakhir, Romain Grosjean et Lance Stroll n'avaient que peu de chances de se croiser au premier virage, mais c'est pourtant bien ce qui s'est passé, les deux monoplaces étant entrées en contact à la sortie du virage 2.

Lire aussi :

Stroll a endommagé son aileron avant, tandis que Grosjean a subi une crevaison. Haas a finalement décidé de retirer la voiture #8 après 16 tours : la course aux points était trop mal engagée suite à cet incident.

"Quand on part derrière, on prend des risques ; hier on a été pénalisés assez durement", déclarait le Français juste après son abandon, faisant référence à la pénalité qui lui a été infligée pour avoir gêné Lando Norris en qualifications. "Aujourd'hui on se retrouve avec un pilote qui me rentre dedans. La voiture était trop endommagée pour continuer."

"Je suis déçu car c’est un Grand Prix qui me tient à cœur. Je voulais commencer une série, ça ira mieux en Chine on va dire. On avait bien travaillé, dans de bonnes conditions. Mais aujourd'hui il y a un mec qui fait un attentat sur moi, il n’y a rien d’autre à dire."

Et lorsque Grosjean est informé que les commissaires n'ont même pas ouvert d'enquête sur l'incident en question, il est scandalisé : "Merde. Je ne le savais pas. Je ne vais pas vous dire exactement ce que je pense, car ça ne va pas bien se passer."

Il lui est ensuite suggéré que cette décision pourrait être considérée comme positive, étant donné qu'il était demandé aux commissaires d'être moins sévères en cas de contact en piste. "Ne m'emmenez pas sur ce terrain-là", répond un Grosjean prudent. "Ça ne va pas bien se passer, donc je ne vais pas vous dire ce que je pense."

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19

Une pénalité qui a "gâché" la course

Quant à la sanction dont il a écopé suite aux qualifications, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle lui reste en travers de la gorge : "Je ne ferai pas de commentaire, car je ne veux pas me lancer là-dedans. La seule chose que je peux dire, c'est que cela n'a eu aucune conséquence sur les qualifications de qui que ce soit, et il est clair que ça a gâché ma course aujourd'hui. Donc, dans l'ensemble... ce n'est pas génial."

Lire aussi :

"Nous étions désolés, et certes, nous n'avons pas fait les choses comme il faut hier, mais au final, ça n'a changé ni les qualifications de Lando, ni les nôtres. Et il est clair que partir 11e aujourd'hui a gâché notre course. Donc voilà."

C'est un début de saison cauchemardesque pour Grosjean, qui avait déjà été contraint à l'abandon en Australie à cause d'une roue mal fixée. Le pilote Haas voudra à tout prix éviter de reproduire sa première moitié de saison 2018, avec huit courses consécutives hors des points.

La manche chinoise se passera-t-elle mieux ? "J'espère. J'espère. Pour l'instant, c'est presque un copier-coller de l'an dernier. Mais nous restons forts et nous revenons toujours, donc la prochaine course sera meilleure."

Propos recueillis par Edd Straw

Article suivant
Verstappen : "On ne méritait pas d'être sur le podium"

Article précédent

Verstappen : "On ne méritait pas d'être sur le podium"

Article suivant

Éviter l'électrocution, la triste fin de GP de Ricciardo

Éviter l'électrocution, la triste fin de GP de Ricciardo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu