Russell connaît son écurie pour 2021, pas pour ce week-end !

Fait rarissime à Abu Dhabi, deux écuries ne savent pas encore quels pilotes elles aligneront à quelques heures du début d'un Grand Prix de Formule 1.

Russell connaît son écurie pour 2021, pas pour ce week-end !

À moins de 24 heures des premiers essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi, trois pilotes sont plongés dans une grande incertitude : Lewis Hamilton, George Russell et Jack Aitken. Le deuxième cité, bien que ne sachant pas encore pour quelle écurie, est le seul certain de courir ce week-end. Drôle de situation ! Atteint par le COVID-19 la semaine dernière, Lewis Hamilton voit son isolement s'achever aujourd'hui. Le septuple Champion du monde détient malgré lui la clé des prochaines heures : s'il présente un test négatif et qu'il reçoit l'autorisation des autorités d'Abu Dhabi, il pourrait réintégrer le paddock, dans un timing potentiellement serré avant la première séance d'essais libres, voire la séance de qualifications samedi.

Lire aussi :

En attendant, son remplaçant de la semaine dernière à Bahreïn, George Russell, aborde le week-end dans la tenue Mercedes, mais il est prêt à redonner sa place à tout moment. "Franchement, je ne suis pas sûr, nous attendons les résultats du test de Lewis", confirme le Britannique ce jeudi dans le paddock de Yas Marina. "Nous avançons comme prévu. Et si Lewis présente un test négatif, il fera son retour dans la voiture. Nous n'avons pas fait le tour de la piste mais tous les préparatifs normaux. J'étais là ce matin pour travailler avec les ingénieurs, avec Bono [Peter Bonington] et les gars, pour tout passer en revue si jamais je pilote la Mercedes ce week-end."

Mercedes espère retrouver Lewis Hamilton et dans un tel scénario, George Russell retournera chez Williams. Une écurie dans laquelle il se dit certain de courir l'an prochain, quelques jours après avoir impressionné les observateurs au volant de la Mercedes face à Valtteri Bottas. S'il avait confié son espoir de semer le doute dans l'esprit de Toto Wolff "pour 2022" ou "peut-être plus tôt", il tempère largement cet espoir aujourd'hui. "C'était une remarque lancée à chaud, il y avait beaucoup d'émotions", confie-t-il. "Mais oui, au bout du compte, j'ai un contrat et je suis pilote Williams pour 2021."

Pendant ce temps, un troisième homme se retrouve dans une étrange situation d'attente. Après avoir fait ses grands débuts en Formule 1 le week-end dernier pour suppléer George Russell chez Williams, Jack Aitken ignore encore s'il aura une seconde chance. "Nous ne le savons pas encore", insiste le Britannique. "Ça dépend de Mercedes, et bien sûr de la guérison de Lewis. J'attends une confirmation. Bien sûr, j'adorerais remonter dans la voiture car je pense avoir bien progressé, et ce serait encore mieux ce week-end. Mais je dois attendre la confirmation."

partages
commentaires
Haas prend l'affaire Mazepin "très au sérieux"
Article précédent

Haas prend l'affaire Mazepin "très au sérieux"

Article suivant

Accrochage avec Pérez : Leclerc doit "mieux choisir" ses combats

Accrochage avec Pérez : Leclerc doit "mieux choisir" ses combats
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021