Les pilotes Williams évoquent "une journée triste"

George Russell et Nicholas Latifi n'ont appris la démission de Claire Williams que quelques heures avant son officialisation, jeudi à Monza.

Les pilotes Williams évoquent "une journée triste"

Moins d'une heure après l'annonce du retrait définitif de la famille Williams, les pilotes de l'écurie se sont présentés devant la presse à Monza, à la veille des premiers essais libres du Grand Prix d'Italie. Tous les deux ont tenu à rendre hommage à l'emblématique famille britannique, et plus particulièrement à Claire Williams, qui sera encore leur patronne ce week-end avant que sa démission ne soit effective.

Lire aussi :

Frank et Claire Williams ne seront plus impliqués dans la gestion quotidienne de l'écurie, qui a été vendue il y a deux semaines au fonds d'investissement américain Dorilton Capital. George Russell et Nicholas Latifi n'ont appris la nouvelle que ce matin, peu de temps avant qu'elle ne soit rendue publique. 

"C'est évidemment une journée triste pour nous", estime Russell. "Frank et Claire sont ceux qui m'ont donné ma première opportunité en Formule 1. Je leur en suis reconnaissant, ainsi que d'avoir l'occasion de piloter pour une équipe aussi incroyable et aussi prestigieuse depuis deux ans. C'est triste de voir la famille Williams se retirer, mais l'Histoire de Williams restera. Nous courrons toujours sous le nom Williams Racing et nous continuerons à représenter le nom de la famille."

"Pour Claire et la famille Williams, l'équipe représente énormément de choses, plus que pour n'importe qui d'autre. Ils n'auraient pas vendu l'entreprise s'ils n'avaient pas la conviction qu'ils [Dorilton] ont à cœur les intérêts de l'équipe. Je suis à l'aise avec cette situation, sachant que Claire et la famille Williams en sont satisfaits. Ils ne font ça que dans l'intérêt de l'équipe."

Dorilton Capital va désormais devoir choisir qui placer à la tête de l'écurie pour préparer la nouvelle page qui s'ouvre. Pour George Russell, il n'est pas évident ou nécessaire de choisir à tout prix une personne ayant déjà une expérience de la F1. "Si l'on prend Toto [Wolff], par exemple, il avait un peu d'expérience en sport automobile, mais il n'avait pas une immense expérience de la Formule 1", rappelle-t-il. "Il est venu et je crois que ce qu'il fait n'est pas trop mal. Franchement, je ne crois pas que ce soit énormément important."

Nicholas Latifi, qui comme Russell a déjà été confirmé pour la saison 2021 chez Williams, n'a pas caché avoir été pris par surprise en apprenant la nouvelle.

"J'ai été un peu choqué par la nouvelle ce matin", admet le Canadien. "Quand la nouvelle de la vente de l'écurie est tombée, c'était clairement quelque chose qui était dans l'air, à quoi je pouvais m'attendre. Je n'ai pas encore terminé ma première saison complète en Formule 1, mais je suis dans l'équipe depuis l'an dernier. Comme George l'a dit, c'est très particulier, Claire et Frank m'ont donné ma première opportunité en F1. Ça restera spécial d'avoir débuté avec Williams. Ils ont donné une première chance à de nombreux pilotes. La culture de cette équipe restera la même. Ce n'est pas quelque chose qui va disparaître parce que Claire et la famille s'en vont."

partages
commentaires
Le contrôle des limites de piste modifié dans la Parabolique

Article précédent

Le contrôle des limites de piste modifié dans la Parabolique

Article suivant

Binotto curieux de voir l'impact de l'interdiction des "party modes"

Binotto curieux de voir l'impact de l'interdiction des "party modes"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nicholas Latifi , George Russell
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021