Russell : Mercedes n'a fait aucune promesse sur le baquet 2022

George Russell a affirmé qu'"aucune promesse n'a été faite" sur l'obtention d'un baquet chez Mercedes pour la saison 2022.

George Russell va vivre en 2021 la dernière saison de son contrat actuel avec Williams. Forcément, alors que les engagements des titulaires Mercedes s'achèvent également en fin de campagne, ce produit de la filière à l'étoile est pressenti en 2022 au volant de l'une des Flèches d'Argent.

Le Britannique a été l'une des attractions de la fin de saison 2020 quand il a remplacé Lewis Hamilton, touché par le COVID-19, pour le Grand Prix de Sakhir et semblait très bien placé pour le remporter avant qu'une série d'événements ne vienne l'en empêcher. Sa prestation n'a pas tardé à le mettre au centre des attentions pour l'avenir de Mercedes alors qu'Hamilton est désormais âgé de 36 ans et que Valtteri Bottas aura 32 ans cette année.

Lire aussi :

Interrogé dans le cadre de la présentation de la Williams FW43B, Russell a expliqué que son avenir n'était pas "entre [ses] mains" et qu'"aucune promesse" n'avait été faite quant à une possible promotion. "Toto [Wolff, le directeur exécutif de Mercedes] m'a toujours donné sa parole, et il m'a toujours donné l'opportunité quand ils pensent que je la mérite."

"Ils m'ont dit que je faisais partie de leur avenir. Peu importe quand cela se produira, ce sera toujours quand ils penseront que le moment sera venu. Beaucoup de gens croient que l'année prochaine, ce sera le chemin naturel [de rejoindre Mercedes]. Mais les choses changent également très, très rapidement dans le sport automobile, en particulier en Formule 1. Donc, pour être honnête, je n'y pense même pas."

"J'ai évidemment eu un avant-goût de la vie à l'avant de la grille l'année dernière, mais comme je l'ai dit, je me concentre juste sur le moment présent, sur Bahreïn. Si j'arrive à tenir le cap et à produire des résultats, en continuant sur la même voie et avec les mêmes progrès que jusqu'à présent, je suppose que l'occasion se présentera à l'avenir. Mais je n'y pense même pas et aucune promesse n'a été faite."

Lire aussi :

Et si jamais Mercedes ne faisait pas appel à lui ? "Il y a beaucoup de spéculations et de réflexions avant la saison 2022 sur mon avenir. Si cela ne devait pas arriver, ce que la plupart d'entre vous supposent c'est un poste intéressant pour moi. Mais en l'état actuel des choses, avec tout l'investissement de Dorilton, les changements que j'ai déjà vus se produire chez Williams... Williams a terminé dernier chez les constructeurs au cours des trois dernières saisons. Je ne pense pas que ce sera le cas en 2022."

"Je vois un avenir très brillant ici. Il y a une énorme opportunité pour chaque équipe de F1 en 2022, et comme les gars l'ont dit, avec l'investissement que nous avons, avec les gens qui sont déjà là, avec les gars comme Jost [Capito, team principal de Williams] qui arrivent, la relation qui a été construite avec Mercedes, ça semble très enthousiasmant pour l'équipe. J'imagine que j'aurai une décision très intéressante à prendre vers le milieu de l'année, mais je n'y pense même pas pour l'instant."

partages
commentaires
Le caractère d'Alonso ne fait pas peur à Alpine

Article précédent

Le caractère d'Alonso ne fait pas peur à Alpine

Article suivant

Nico Hülkenberg réserviste Aston Martin et Mercedes ?

Nico Hülkenberg réserviste Aston Martin et Mercedes ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes George Russell
Équipes Mercedes , Williams
Auteur Fabien Gaillard
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021